Concert Dadju au Shark Club : Snobby-D, en défenseur des artistes locaux, explique pourquoi il a clashé le public en lui lançant « je vous emmerde »

7SUR7

Dans une interview accordée ce mercredi 15 septembre 2021 à 7SUR7.CD, l'artiste Françis Diyoka alias Aka Snobby-D a livré sa version des faits sur l'incident survenu pendant sa prestation le samedi 11 septembre 2021 lors de la première partie du concert de Dadju au Shark Club, situé dans la Commune de la Gombe, à Kinshasa.  

D'entrée de jeu, il a tenu à déplorer la mauvaise organisation de ce show qui a suscité la colère du public envers les artistes locaux. 

« Je me plains de la désorganisation. Normalement, l'ouverture des portes devait commencer à 13h. Mais, c’est seulement à 13h que les organisateurs ont commencé à faire la mise en place. Le public était déjà présent à cette heure-là. Je devais monter sur scène à 15h15 mais je suis monté sur scène après plusieurs heures. J'étais le dernier guest [artiste invité, ndlr] avant Innocent Balume. Il y avait moi après Innocent Balume puis Dadju. Ce qui a fait que le public était déjà fatigué. Les gens en avaient marre parce qu'ils étaient impatients d'attendre Dadju. Tous les artistes qui défilaient sur scène, le public les chassait par des jets de pierres et de bouteilles. Moi, j'ai été victime parce que j'étais le dernier guest », témoigne Snobby-D. 

Le chanteur regrette la manière de faire de certains médias qui ont mal présenté les faits dans le but de salir son image alors que sa réaction qui fait couler beaucoup d'encre et de salive, relève d'une frustration causée par le manque de respect des spectateurs à son endroit. 

« Quand je suis monté sur scène, j'ai joué la première chanson et le public a commencé à lancer des bouteilles vers moi. À la fin, je fais la déclaration que j'emmerde le public (...) Ce n'est pas bien ce que les médias qui cherchent à tout prix le buzz ont fait. Il fallait quand même prendre l'intégralité de ma prestation pour que les fans comprennent que si j'étais arrivé à cette finalité, c'est parce qu'on m'a lancé des bouteilles en verre. J'étais dans l'insécurité totale. Les médias ne pouvaient pas seulement partager la vidéo où je suis en train d'emmerder le public. Aujourd'hui, je suis l’objet sur la toile d'une mauvaise image, d'un artiste qui a clashé le public. C'est aussi un moyen pour moi de laver mon image », fait-il remarquer. 

Snobby-D soupçonne une cabale montée contre lui pour le discréditer. Pour lui, cet événement doit inciter les artistes locaux à réclamer le respect.  

« Les artistes locaux ont été ridiculisés. Ils n'ont pas été respectés. Les artistes locaux méritent le respect. Ce sont eux qui tiennent le public avant que l'artiste phare de l'événement ne puisse monter sur scène. Malheureusement, l'organisation et l'équipe de Dadju ont négligé cet aspect là. En dehors de ça, il y avait notamment des places VIP dont le prix était fixé à 100 USD. Toutes ces places ont été envahies par des shegués [les voyous ndlr]. Ce sont eux qui ont lancé des pierres et des bouteilles en verre au podium. C'est ma déception », souligne-t-il. 

Le petit frère de Maître Gims, Dadju s'est produit samedi dernier au Shark Club à Kinshasa. Son concert était prévu la journée mais l'auteur de la chanson « Jaloux » a effectué son apparition sur scène après 20h. 

Lassé après de longues heures d'attente, le public composé en grande partie d'adolescents s'est montré hostile à l'égard des artistes choisis pour prester à la première partie de ce rendez-vous musical, en jetant notamment des bouteilles en plastique au podium. 

Toutefois, le calme et l'ambiance étaient revenus après la montée sur scène de Dadju. Il sied de noter que Fally Ipupa était l'un de ses invités. Les deux chanteurs ont égayé les fans en interprétant entre autre la chanson à succès « Un coup ». 

Merveil Molo