Martin Fayulu : "On m'a mis les doigts partout, j'ai été brutalisé"

Photo : Droit tiers

Martin Fayulu Madidi, président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) accuse la Police de l'avoir brutalisé lors de la marche de ce mercredi 15 septembre 2021 étouffée par les forces de l'ordre à Kinshasa.

À en croire Martin Fayulu qui a accordé une interview à la presse pendant la répression de la marche de LAMUKA, les éléments des forces de l'ordre lui ont même mis les doigts partout.

"On m'a fait tout ce qu'on peut faire, on m'a mis les doigts partout. J'ai été brutalisé vous l'avez vu. Ils ont cru qu'ils étaient plus forts que moi, tous ils n'ont pas pu. Ils voulaient que j'aille dans leur véhicule. J'ai dit vous arriverez pas. Ils n'arriveront jamais", a dit d'un ton ferme Martin Fayulu. 

Dans la foulée, le leader de l'ECIDé appelle notamment la Cour Pénale Internationale à se pencher sur les actes de barbarie causés par la Police.

"La Cour Pénale Internationale doit voir ça, l'ONU doit voir ça", a martelé Martin Fayulu.

Pour rappel, cette marche n'avait pas été autorisée par le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka. Ce dernier avait suggéré à LAMUKA de renvoyer sa marche au 17 septembre mais sans succès.

Jephté Kitsita