Affaire faculté de médecine : "Écartée" par le ministre de l'ESU, l'Université de Mbuji-Mayi se dit victime d'un "rapport inexistant", (Conseil d'Administration)

Photo : Droit tiers

Le Conseil d’Administration de l'Université de Mbuji-Mayi remet en question la décision de fermeture de la faculté de médecine dans son institution.

Une contestation contenue dans un communiqué rendu public le lundi 20 septembre 2021, et dont une copie est parvenue à 7SUR7.CD ce mardi.

Dans ce communiqué signé par l'évêque du Diocèse de Mbuji-Mayi, Monseigneur Emmanuel Bernard Kasanda qui est aussi président du Conseil d'administration de l'Université de Mbuji-Mayi, il est indiqué que cette institution n'a jamais reçu la visite d'une quelconque commission pour tabler sur la viabilité de la faculté de médecine à l'UM.

« À propos de la circulaire de son excellence Monsieur le ministre de l'enseignement supérieur et universitaire qui touche le fonctionnement des facultés de médecine, les organes n'ont pas encore mené le contrôle dans les universités du Kasaï-Oriental. La circulaire du 17 septembre serait basée sur un rapport qui n’existe pas, et particulièrement pour l’Université de Mbuji-Mayi, à sa faculté de médecine », renseigne ce document.

L'Université de Mbuji-Mayi demeure cependant confiante sur sa viabilité et se considère comme la meilleure institution de la région du Kasaï en ce qui concerne la formation des médecins.

« L’UM n'éprouve aucune crainte quant aux conditions liées à l’existence des cliniques universitaires, de sa bibliothèque, du laboratoire et de son personnel académique en médecine. Elle est la première dans l’espace Grand Kasaï, à avoir produit les médecins de qualité au profit du pays et du monde », peut-on lire dans le communiqué signé par le président du Conseil d'administration.

Rappelons que les étudiants de l'Université de Mbuji-Mayi étaient également dans la rue lundi 20 septembre pour dire non à la décision du ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire interdisant le recrutement des étudiants en médecine dans plusieurs institutions de la RDC.

Kazadi Lukusa, à Mbuji-Mayi