Tshisekedi : "Tant que les injustices et les inégalités persisteront dans le monde, le terrorisme trouvera toujours un terreau fertile pour son émergence"

Photo droits tiers

Dans son allocution le mardi 21 septembre 2021 à 76ème session ordinaire de l'assemblée générale de l'ONU, le président Tshisekedi a rappelé que l’article 1er point 1 du chapitre premier de la Charte des Nations-Unies dispose clairement que l’un des buts de la création de l’Organisation des Nations-Unies est de « maintenir la paix et la sécurité internationales ». 

De nos jours, fait remarquer le président Tshisekedi, la paix et la sécurité internationales sont largement tributaires de la stabilité interne des États membres.

"C’est pourquoi, lorsque des États africains sont déstabilisés ou menacés de déstabilisation notamment par le terrorisme, l’ONU a le devoir de les soutenir activement dans leur combat héroïque pour le bien-être de l’humanité toute entière, au-delà des déclarations de compassion et d’intentions, peu suivies d’effets sur terrain", a-t-il fait savoir.

Pour Félix Tshisekedi, si la communauté des nations minimise le danger que représente la propagation du djihadisme en Afrique et si elle n’adopte pas une stratégie globale et efficace pour éradiquer ce fléau, les plaies ouvertes dans la zone saharienne, en Afrique centrale et australe continueront à se métastaser jusqu’à faire jonction pour devenir une menace réelle pour la paix et la sécurité internationales.

Dans la foulée, Félix Tshisekedi a souligné que la République Démocratique du Congo soutient la mise en œuvre d’une stratégie mondiale contre le terrorisme reposant sur les piliers ci-après :

1. L’adoption des politiques sécuritaires concertées ;

2. Le renforcement des moyens des États, notamment par la mutualisation des 
ressources et l’échange d’informations sécuritaires ;

3. Le respect des droits de l’Homme ;

4. Et la prévention.

Dans le cadre de la prévention justement, le président Tshisekedi estime qu'il est essentiel de souligner qu’en sus du traitement sécuritaire impliquant les services d’intelligence et d’action, il faut promouvoir le traitement socioéconomique en amont centré sur l’éducation, l’emploi des jeunes et la lutte contre la pauvreté, pour extirper durablement le terrorisme de nos sociétés. 

"Tant que les injustices et les inégalités entre les nations et les individus persisteront dans le monde, le terrorisme trouvera toujours un terreau fertile pour son émergence et sa propagation", a indiqué le chef de l'État Congolais. 

Pour rappel, Félix Tshisekedi a aussi évoqué la situation sécuritaire dans l'Est de la République démocratique du Congo. À ce sujet, il a fait savoir que l'état de siège décrété au Nord-Kivu et en Ituri a notamment permis de réduire les incursions rebelles contre les populations civiles. 

Jephté Kitsita