Prétendues preuves contre Kadima : S'il faut faire la prison parce qu'on a enregistré sans autorisation, je serais en prison (Abbé Nshole)

7SUR7.CD

Le secrétaire général de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), l'abbé Donatien Nshole et le porte-parole de l'Église du Christ au Congo (ECC), Éric Senga, étaient face à la presse ce jeudi 7 octobre 2021 pour une mise au point sur le dossier relatif à la désignation du président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Interrogé une fois de plus au sujet de l'existence des prétendues preuves des tentatives de corruption de certains chefs religieux pour soutenir la candidature de Denis Kadima, l'abbé Donatien Nshole, a martelé qu'elles existent bel et bien. 

Il ajoute même que toutes ces preuves seront données au bureau de l'assemblée nationale de la République démocratique du Congo, dirigé par Christophe Mboso N'kodia. 

"Ce sont des choses délicates. Devant le bureau de l'assemblée nationale, on les donnera", a rassuré le secrétaire général de la CENCO. 

Dans la foulée, l'abbé Donatien Nshole dit être prêt à faire la prison à cause de l'acte qu'ils ont posé, celui d'enregistrer toutes les discussions lors d'une plénière tenue au Centre Interdiocésain,  à l'insu des 6 autres confessions religieuses. 

"S'il faut faire la prison parce qu'on a enregistré sans autorisation, je serais en prison mais au moins, c'est une vérité qui va libérer tout un peuple", a-t-il déclaré. 

Durant cette conférence de presse, l'Église Catholique et l'Église du Christ au Congo ont appelé le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à jouer son rôle de garant du bon fonctionnement des Institutions et de la Cohésion afin d'assurer à la Nation des élections crédibles, inclusives et apaisées en 2023.

En outre, ces deux confessions religieuses ont précisé que leur engagement dans le processus électoral en cours n'a qu'un seul objectif, celui de contribuer à la consolidation de la démocratie par des élections libres, transparentes, inclusives et apaisées. 

Jephté Kitsita