Félix Tshisekedi au Global Business Forum Africa : "La RDC aspire à devenir dans les prochaines années une référence en Afrique"

7sur7

Dans son allocution au Global Forum Business Africa 2021 à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis le mercredi 13 octobre dernier, le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo vanté les opportunités d'investissements qu'offre la République démocratique du Congo.  

C'est ainsi que le successeur de Joseph Kabila a fait savoir que le Congo-Kinshasa a l'ambition de devenir une référence sur le continent africain dans les années à venir.

"La République Démocratique du Congo aspire à devenir dans les prochaines années une référence en Afrique. C’est pourquoi mon pays envisage de lancer un vaste programme de reconstruction et de modernisation afin de créer les conditions attrayantes aux nouveaux investissements", a dit Félix Tshisekedi. 

Poursuivant son allocution, le président Tshisekedi a indiqué que la République Démocratique du Congo, et l’Afrique en général, souffre d’un déficit criant en infrastructures de base, ce qui constitue un obstacle à la promotion de la croissance économique. 

"Le diagnostic couramment dressé sur son état renvoie toujours à sa structure extravertie, comportant un secteur primaire spécialisé dans l’extraction des produits miniers, du reste, exportés à l’état brut. Cette monoproduction constitue le facteur principal de la forte dépendance du pays vis-à-vis de l’extérieur malgré ses nombreuses potentialités économiques et sa forte démographie devant permettre d’accroitre ses exportations avec des produits diversifiés, à valeur ajoutée élevée", a-t-il renchéri. 

Pour Félix Tshisekedi, l’inversion de cette situation appelle à opérer des choix stratégiques clairs et adéquats, non seulement sur les secteurs porteurs, mais aussi sur les stratégies de diversification des filières et de pénétration des marchés tant au niveau régional que mondial. 

"Mon gouvernement est pleinement concentré sur le développement des infrastructures et l’accroissement de la production énergétique. C’est ainsi que le Gouvernement a engagé des réformes profondes dont certaines, déjà coulées sous forme de lois et autres textes réglementaires, pour radicalement changer le climat des affaires et des investissements. La loi relative au partenariat public-privé a établi le cadre légal pour la promotion des différentes formes de participation des investisseurs étrangers aux grands projets publics envisagés, notamment dans les secteurs des infrastructures et de l’énergie", a-t-il fait savoir. 

Dans la foulée, Félix Tshisekedi a précisé précisé que face à la nécessité de changer de paradigme, le Gouvernement s’est doté d’une structure spécialisée, dénommée Agence Nationale de Promotion des Exportations, (ANAPEX) en sigle, ayant une double missions : 

- Promouvoir les exportations de tous les produits congolais d’origine agricole, agro-industrielle, et artisanale ; 

- Assurer l’expansion commerciale de la RDC par l’intensification des échanges avec les pays partenaires. 

À en croire le chef de l'État, c’est dans cette perspective que la RDC a saisi l’opportunité qu'offre le Global Business Forum Africa 2021, qui met en évidence la reprise économique mondiale après la pandémie de Covid-19 et ses effets sur le commerce et les affaires dans le monde, pour demander aux différents partenaires ici présent un accompagnement technique et financier en vue de renforcer les capacités humaines et institutionnelles de la nouvelle structure de promotion des exportations de la RDC.

Jephté Kitsita