Kananga : Malgré l'interdiction de la mairie, la LUCHA a marché pour dénoncer les tracasseries militaires

Photo 7SUR7.CD

Les militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), ont marché mercredi 13 octobre 2021, à Kananga au Kasaï-Central, malgré l'interdiction des autorités urbaines, pour dénoncer "les tracasseries militaires" dont sont victimes les habitants de cette province.

À travers cette manifestation, la LUCHA appelle à la levée du secteur opérationnel Grand Kasaï, qui selon elle, occasionne ces pratiques.

"Depuis la proclamation du secteur opérationnel, les militaires règnent en petits dieux et imposent aux pauvres citoyens leur dicta, chose qui nous inquiète et nous pousse en ce jour de vous demander l'abrogation de l'ordonnance ayant proclamé le secteur opérationnel pour permettre aux pauvres citoyens de circuler librement dans leur propre pays", écrit la LUCHA.

Ce mouvement citoyen reconnaît que le secteur opérationnel a ramené la paix, mais a présenté les faiblesses dans la protection des civils.

"Certes, le secteur opérationnel a ramené la paix selon l'esprit de
l'ordonnance présidentielle qui l'a instauré, mais il a plus présenté des faiblesses dans la protection des personnes civiles et de leurs biens, mission régalienne de l'armée. Au lieu de se limiter à leur mission, les militaires du pecteur opérationnel s'adonnent à des tracasseries à l'endroit des pauvres citoyens, surtout dans les barrières érigées dans les coins et recoins de la Province du Kasaï Central, les entrées et sorties de la ville de Kananga ; ces barrières sont devenues, depuis 5 ans, des vaches laitières de ces militaires qui obligent aux pauvres citoyens de l'argent et/ou une partie de la marchandise à leur possession"
, ajoutent les militants de la LUCHA dans leur mémorandum.

Pour rappel, lors de son discours devant le Parlement réuni en congrès le 05 avril 2017, l'ancien président de la République Joseph Kabila, avait annoncé la signature des ordonnances proclamant le secteur opérationnel dans l'espace Grand Kasaï et nommant ses animateurs militaires pour faire face à la milice Kamuina Nsapu et remettre l'autorité de l'Etat dans cette partie
du pays.

Alain Saveur Makoba, à Kananga