Kasaï : L'aide du gouvernement pour les victimes de la pollution des rivières détournée depuis Kinshasa, dénonce un député national

Photo 7SUR7.CD

Le député national Simon Mulamba Mputu dénonce le détournement de l'aide humanitaire du gouvernement central destinée aux victimes de la pollution des eaux des rivières Tshikapa et Kasaï.

Cet élu du territoire de Tshikapa révèle que cette aide humanitaire a été détournée à partir de Kinshasa.

« L'aide humanitaire du gouvernement central destinée aux victimes de la pollution des rivières Tshikapa et Kasaï a été détournée à partir de Kinshasa par les membres de la délégation gouvernementale qui étaient accompagné de plusieurs membres de leurs cabinets », a révélé le député national Simon Mulamba dans une interview accordée à 7SUR7.CD.

Il déplore cependant, le comportement des membres de cette délégation qui ont laissé une autre partie de l'aide humanitaire à Tshikapa sans donné les frais de transport pour évacuer ces biens dans d'autres villages lointains touchés par cette catastrophe environnementale.

« Ils ont laissé l'aide humanitaire à Tshikapa sans laisser les frais de transport, mais les autres victimes qui habitent le long de la rivière Kasaï, à Ilebo, à Kabambayi, à Mueka ou dans d'autres villages du territoire de Tshikapa, comment il auront cette assistance du gouvernement ? », s'est interrogé le député Simon Mulamba Mputu.

Il sied de rappeler que le député national Simon Mulamba Mputu a déposé le lundi 11 octobre dernier au bureau de l'Assemblée nationale une question orale avec débat adressée au ministre d'État au développement rural, François Rubota, pour le retard pris dans la construction des forages d'eau dans la ville de Tshikapa, près de 3 mois après la pollution des rivières Tshikapa et Kasaï.

Fabien Ngueshe, à Tshikapa