Kinshasa : Le Forum sur l'implication des Congolais de la Diaspora au développement de la RDC se tiendra à la mi-novembre (Officiel)

7SUR7

Le "méga" Forum sur l'implication des Congolais de la Diaspora au développement de la République démocratique du Congo, se tiendra à la mi-novembre à Kinshasa, la capitale congolaise. 

L'annonce officielle a été faite ce jeudi 14 octobre 2021 au cours d'une conférence de presse tenue par le vice-ministre des Affaires Étrangères, Samy Adubango Awotho, le conseiller spécial du chef de l'État en matière de lutte contre la pauvreté, Judé Badibanga Kabongo et le chef de mission de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), Fabien Sambussy.

Dans son mot de circonstance, le vice-ministre des Affaires Étrangères a indiqué que ce Forum va réunir d'une part, bon nombre de représentants des Congolais de la Diaspora, et d'autre part, les autorités congolaises, autour d'un débat républicain qu'est "l'épineuse problématique" de l'apport de la Diaspora congolaise au développement de la République démocratique du Congo, dans le contexte sociopolitique et économique actuel "marqué par l'amélioration considérable du climat des affaires".

"Comme vous le savez, sous la vision claire du chef de l'État et premier diplomate de la RDC, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le gouvernement ne ménage aucun effort pour impliquer sa diaspora dans le développement du pays, d'autant plus que conscient de l'apport de celle-ci dans les questions de développement économique et social au niveau du pays", a dit Samy Adubango Awotho.

À en croire le vice-ministre des Affaires Étrangères, avec l'avènement de l'Union Sacrée de la Nation, l'amélioration du climat des affaires par la promotion des opportunités d'investissements sociaux économiques, préoccupe au plus haut point les nouvelles autorités du pays.

"C'est dans cette optique que se tiendra à Kinshasa, à la deuxième quinzaine du mois, sous la houlette du chef de l'État et président en exercice de l'Union Africaine, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, ce Forum ou cette conférence d'intérêt national et international", conclut ce membre du gouvernement Sama Lukonde. 

Pour sa part, le conseiller spécial du chef de l'État en matière de lutte contre la pauvreté a rappelé que la diaspora congolaise est déjà active dans le pays puisqu'elle est à l'initiative dans divers projets de développement et du social depuis de nombreuses années au niveau national, pour contribuer à la dynamique de développement et d'émergence de la RDC.

Dans la foulée, Judé Badibanga Kabongo a précisé que ces projets ainsi que d'autres initiatives entrepreneuriales ou associatives, induisent le recours à des moyens de financement importants. 

"Longtemps négligé, le rôle économique de la Diaspora est désormais pleinement reconnu. Le transfert de fonds de la Diaspora vers le pays est une source de financement essentielle pour de nombreux ménages Congolais. Ils ont atteint le montant de 2,1 milliards $ en 2019, dépassant la hauteur de la traditionnelle et très controversée aide publique au développement. Ces transferts constituent une part non négligeable de la formation du PIB de notre économie", a fait savoir le conseiller spécial du président Tshisekedi. 

Par ailleurs, Judé Badibanga demeure convaincu que si 10% seulement de ces flux étaient dirigés vers des investissements structurants ou des créations d'entreprise en RDC, le pays bénéficierait d'une source de financement d'environ 200 millions de dollars par an, avec à la clé la création d'emplois et l'amélioration durable des conditions de vie des populations. 

"C'est dans ce cadre que la Cellule Présidentielle de Lutte contre la Pauvreté et le ministère des Affaires Étrangères, en collaboration avec l'Organisation Internationale pour les Migrations, organisent un forum de réflexion autour du rôle de la diaspora pour l'émergence de la RDC et des différents leviers à mettre en place pour faciliter, encadrer et accélérer les investissements de la diaspora congolaise", a-t-il indiqué. 

De son côté, le chef de mission de l'OIM a signifié que l'organisation de cette conférence qui va rassembler tous les acteurs concernés, avec pour objectif d'échanger et de partager sur les opportunités, les obstacles, les possibles solutions ou accompagnement nécessaires, est un pas essentiel.

"L'idée de cette conférence/Forum est née d'une discussion que nous avons pu avoir avec le conseiller spécial il y a maintenant plusieurs années, et je souhaite le remercier personnellement pour sa détermination et celle de son équipe. Je souhaiterai également remercier profondément son Excellence le vice-ministre [des Affaires Étrangères ndlr] qui, suite à nos échanges, s'est personnellement et immédiatement investi dans ce dossier pour que nous puissions être là réunis et annoncer la tenue prochaine du Forum", a déclaré Fabien Sambussy.

En outre, le chef de mission de l'OIM a émis le vœu que ce Forum puisse marquer le lancement d'un programme national, mais également nourrir les discussions sur le développement d'une politique migratoire avec un fort accent sur l'engagement avec la diaspora. 

Il sied de préciser par ailleurs que plus d'une centaine de personnalités issues du monde de l'entrepreneuriat, des institutions publiques pertinentes, de la diplomatie, des mouvements associatifs, des partenaires techniques et financiers, seront invitées pendant 2 jours pour échanger sur le thème : "Diaspora congolaise acteur de développement et de la lutte contre la pauvreté en RDC".

À la suite de ce Forum, un projet conjoint visant à renforcer le dialogue économique avec la diaspora verra le jour. Ce cadre devra finaliser la constitution d'un Fonds d'investissement et dans le même ordre d'idées, les mesures d'accompagnement des initiatives de la Diaspora visant le développement des projets, notamment dans les secteurs prioritaires du Programme du Gouvernement.

Jephté Kitsita