Lubumbashi : Ouverture d'une table des décisions sur la gouvernance publique, les Mines et le capital-investissement

Photo 7SUR7.CD

Une table des décisions a été ouverte à Lubumbashi dans le Haut-Katanga sur la gouvernance publique, les Mines, l'éco-tourisme, le capital-investissement et les assurances, par le vice-gouverneur Jean-Claude Kanfwa, ce jeudi 14 octobre 2021.

Cette autorité a appelé les jeunes à la mobilisation pour faire entendre leurs voix et sensibiliser les entrepreneurs sur les projets afin de promouvoir le droit de participer à la mise en œuvre des plans de redressement, des constructions et de croissance du pays.

« Le gouvernorat qui s'est inscrit dans la vision du chef de l'État, a pris l'option d'accompagner et d'appuyer les jeunes dans leur quête légitime d'affirmer et d'exercer leurs droit inscrits dans la constitution. L'exécutif provincial veuillera à ce que les initiatives, les actions et les projets des jeunes soient le reflet qui inspirera les jeunes des autres provinces », a-t-il promis.

De son côté, Iris Nzolantima, défenseuse de la charte africaine de la jeunesse et organisatrice, a indiqué que ces assises sont organisées dans le but de contribuer à la vision du chef de l'État, Félix Tshisekedi Tshilombo, en tant que président en exercice de l'Union Africaine, de faire de la jeunesse « des futurs décideurs ».

« Nous sommes convaincus qu'à la fin de cette série d'événements, nous aurons des résultats significatifs notamment, atteindre et former 1.000 jeunes directement et 1 million de jeunes indirectement à la fin de 2021, des stages professionnels d'au moins 260 jeunes à la présidence de la RDC à la fin de 2021, des formations pour rendre accessible les financements des projets à plus de 200 entrepreneurs par série d'activités, la réduction du taux de chômage par la recommandation d'emplois et la nécessité d'arriver à la ratification et la mise en œuvre de la Charte africaine de la jeunesse », a-t-elle souhaité.

Il sied de noter que cette série d'événements est un programme parrainé par les ministères de la jeunesse du Tchad et de la RDC. C'est une initiative des six pays africains dont le Tchad, le Madagascar, la Mozambique, le Congo Brazza, le Nigeria et la RDC. Plusieurs entrepreneurs y prennent part pour aider les jeunes à devenir utile dans la société.

Patient Lukusa, à Lubumbashi