Hydrocarbures : La RDC et la RCA aplanissent les divergences sur l'approvisionnement en produits pétroliers

7sur7

Le ministre des Hydrocarbures de la République démocratique du Congo, Didier Budimbu, s'est entretenu avec son homologue centrafricain en charge du développement de l'énergie et des Ressources hydrauliques, Arthur Bertrand Piri, ce lundi 18 octobre 2021.

Les échanges entre les deux personnalités ont porté sur les différents points de blocage  d'approvisionnements de la République Centrafricaine en produits pétroliers par la République démocratique du Congo.

En visite de travail à Kinshasa, ville-capitale de la République démocratique du Congo, le membre du gouvernement centrafricain précité était accompagné des experts de son pays lors de cette rencontre avec son homologue Congolais Didier Budimbu, en vue d'applanir les divergences constatées ces jours-ci avec le blocage des barges et pousseurs des produits pétroliers à destination de Bangui par le bureau de la DGDA (Direction Générale des Douanes et Accises).

D'après la cellule de communication du ministre Congolais des Hydrocarbures, cette rencontre a permis « d'identifier les différents points de discorde qui empêchent l'approvisionnement de la RCA en produits pétroliers » par la République démocratique du Congo.

Des pistes de solution durable dans l'intérêt de deux pays respectifs sur la question ont été proposées au cours de ce tête-à-tête entre les deux autorités ministérielles.

D'après notre source, 80% de produits pétroliers dont fait usage la Centrafrique proviennent de Kinshasa. Ces produits pétroliers contribuent à hauteur de 30 à 40 % de recettes au budget de cette République sœur à la République démocratique du Congo. 

Le Congo est donc considéré comme le partenaire privilégié en approvisionnement des produits pétroliers pour la République centrafricaine.

L'implication du ministre Didier Budimbu a été "salvatrice" pour la République centrafricaine et le ministre Arthur Bertrand Piri. Ce dernier a dit en être satisfait au regard de l'aboutissement de ce dossier.

« La séance de travail entre experts et techniciens a permis, aux deux pays [RDC et RCA, ndlr], de converger vers la possibilité d'approvisionnement sans faille au profit de nos voisins centrafricains », a déclaré au sortir de ces assises le ministre des Hydrocarbures de la République démocratique du Congo, Didier Budimbu.

Les conclusions de cette séance de travail devraient faire lobjet d'un protocole d'accord de coopération signé en bonne et due forme
en vue d'en donner un caractère officiel dans l'optique d'approfondir les relations bilatérales entre la République démocratique du Congo et la République Centrafricaine.

Le ministre Centrafricain en charge du Développement de l'énergie a profité de l'occasion lui offerte par son homologue Congolais pour faire les points sur le problème de la multitude de taxes des produits pétroliers en transit lors de l'exportation, le marquage des produits provenant de la RDC (80%) et d'autres pays (comme le Cameroun et le Tchad pour 20%) qui ne sont nullement identiques mais aussi le problème du temps réalisé par les barges dans la rotation Kinshasa-Bangui qui est réduit à 45 jours. Au-delà de cette échéance, explique-t-il, une taxe est exigée. Alors que par le passé, Sep Congo avait accordé un délai de 120 jours.

Le ministre Didier Budimbu, dit avoir accordé une attention soutenue à ces différentes préoccupations soulevées par son homologue centrafricain et a promis de s'impliquer personnellement après la tenue de la réunion technique pour l'élaboration d'une feuille de route afin de trouver des réponses positives aux questions soulevées.

Jephté Kitsita