Est de la RDC : "Un groupe de 40 ADF se balade librement entre Beni et Mambasa depuis 2 semaines", alerte un député

Photo 7SUR7.CD

Des rebelles ADF rôdent autour de plusieurs agglomérations en territoire de Beni (Nord-Kivu), d'Irumu et de Mambasa (Ituri). Leurs mouvements sont repérés entre les villages de Maleki et Bayeti, alerte le député Alain Siwako dans une note publiée le lundi 25 octobre 2021.

D'ailleurs, l'élu provincial confie que ces terroristes ont même abattu d'autres civils le dimanche 24 octobre dans une autre localité, celle de Ngadula. Il regrette l'attitude des autorités militaires face aux alertes.

"C'est un groupe de 40 présumés ADF qui se balade très librement entre le territoire de Beni et celui de Mambasa depuis 2 semaines. Ils ont pris en captivité plusieurs personnes. Pour l'instant, ils se dirigent vers les agglomérations de Mamove et Manyama. Jusqu'à présent 9 corps des personnes égorgées dans le village de Ngadula ce dimanche 24 octobre. Le bilan de l'état de siège s'affiche très négatif", estime l'élu de Beni.

Par ailleurs, le député Siwako insiste sur le renforcement des patrouilles militaires dans les villages de Makumo, Biakato, Mangina, Mantumbi, Tukaya, Maleki qui sont également en danger.

La nuit du samedi au dimanche 24 octobre dernier, les rebelles ADF ont attaqué la commune rurale de Bulongo, en territoire de Beni. Sur place, au moins 7 autres civils ont été fauchés. Pourtant, quelques jours seulement plus tôt, dans la nuit du mercredi au jeudi 21 octobre, à Kalembo dans le même secteur, ceux-ci ont aussi assassiné au moins 20 Congolais.

Mais, l'armée se veut toujours rassurante. Le même dimanche, elle a même annoncé avoir mis la main à 14 ADF dont madame Namoli Nangida, l'une des épouses de monsieur Amigo, commandant no2 de ce groupe armé.

Isaac Kisatiro, à Butembo