Lubumbashi : un sujet tunisien aux arrêts pour fabrication de la drogue "bombé"

7SUR7

La ministre provincial de l'Économie et Commerce, Cécile Kanyeba Munanga, a annoncé l'arrestation le lundi 22 novembre dernier à Lubumbashi dans le Haut-Katanga d'un sujet tunisien, pour fabrication de la drogue « bombé ».

A en croire ses propos, ce tunisien a été arrêté au quartier industriel dans la commune de Kampemba à Lubumbashi.

« Nous avons eu l'information qu'un ressortissant tunisien ayant son entreprise au quartier industriel est venu ici à Lubumbashi soit disant qu'il récoltait les pièces de véhicules et qu'il viendrait de l'Allemagne. Mais en réalité, il est en train de récolter les tuyaux d'échappement qui [constituent, ndlr] la matière première dans la fabrication de la drogue bombé », a-t-elle expliqué à la presse en ajoutant que ce sujet tunisien est déjà aux arrêts et amené à la justice. 

Dans la foulée, Cécile Kanyeba Munanga a appelé la population du Haut-Katanga à éviter la consommation de cette drogue qui entraîne des conséquences « néfastes » sur la santé.

« Ce ressortissant est sous le verrou, entre les mains de la justice et il a été rapporté qu'il n'est pas seul. Il y a (...) des personnes qui travaillent dans ce groupe là. Nous mettons notre population en garde. Cette drogue est en train de tuer particulièrement les jeunes qui constituent la relève si pas la garantie ou l'avenir de notre province du Haut-Katanga. Il y a aussi un chinois qui fabrique la boisson alcoolisée à 45 %. Il a aussi été arrêté », a-t-elle martelé.

Pour rappel, le 26 août dernier, le commissaire divisionnaire adjoint, Sylvano Kasongo, de la Police nationale Congolaise dans ville-province de Kinshasa avait présenté au gouverneur Gentiny Ngobila, un réseau de vente et de consommation de la drogue « bombé » composé de 20 vendeurs et 78 consommateurs dont 68 hommes et 10 femmes. 

Patient Lukusa, à Lubumbashi