Nord-Kivu : Un Maï-Maï tué dans une attaque contre une position de l'armée à Butembo

7sursept

La position des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) basée à Mukalangirwa vers Biasa dans la commune de Vulamba à Butembo (Nord-Kivu) a été encore attaquée par des Maï-Maï, la matinée de ce mercredi 24 novembre 2021. Lors des affrontements, un milicien a été tué. 

Le commissaire supérieur principal, Polongoma Di-Ntonto, commandant de la Police Nationale Congolaise (PNC) en ville de Butembo, a rassuré à 7SUR7.CD que l'attaque a été vite repoussée par l'armée congolaise. Il en a profité pour appeler les habitants de cette partie de la ville au calme. 

« [...] Nous avons ouvert le feu sur les assaillants au point où ils n'ont pas résisté. Ils ont fui vers Butuhe (en territoire de Beni, Ndlr) où ils seraient venus. Concernant le bilan, un milicien est mort touché par balle. De notre part, rien n'est à signaler. Nous appelons toute la population au calme et à dénoncer les cas suspects. La population doit collaborer avec les services de sécurité », a-t-il déclaré. 

D'après l'armée, lesdits miliciens avaient pour objectif de reconquérir la colline de Marundi qui fut leur bastion. Le colonel Mozebo Epape, commandant des FARDC à Butembo a, d'ailleurs, rassuré à la presse locale que le ratissage se poursuit pour mettre fin à l'aventure des miliciens dans la région. 

Cette attaque des miliciens Maï-Maï est la 4ème depuis le début du mois de novembre, dont est victime la ville commerciale de Butembo. 

Des sources recoupées pointent d'un doit accusateur la milice du jeune belligérant Baraka (de plus ou moins 25 ans d'âges, Ndlr), réputé dans l'Est de la République démocratique du Congo suite aux atrocités commises par son père (ancien milicien décédé) dans les années 2000. 

Joël Kaseso, à Butembo