Sankuru : Le gouverneur intérimaire révoque son ministre de l'intérieur

Photo 7SUR7.CD

Paul Tchyabilo gouverneur ad intérim de la province de Sankuru, a, dans un arrêté signé le mardi 23 novembre 2021, révoqué Jean-Claude Mukonkole de ses fonctions de ministre provincial en charge de l'intérieur, agriculture pêche, élevage, sécurité et affaires coutumières.

Le chef de l'exécutif provincial accuse ce dernier de rébellion manifestée en signant une lettre pour interdire le contrôle parlementaire.

« Entendu que dans l'exercice de ses fonctions, Monsieur Rémy Jean Claude Mukonkole a intentionnellement brillé par un comportement de rébellion envers l'Autorité établie en signant sa lettre n°CAB.PROGOU/SANK/01/JSM/Rte/066/2021 portant interdiction formelle du contrôle parlementaire ; fait usage de faux en signant plusieurs correspondances au nom du gouverneur tout en utilisant le sceau du Ministère de l'Intérieur ; créé l'anarchie en nommant quelques agents sans en avoir la compétence par une commission d'affectation collective dans le domaine de la santé (voir la commission d'affectation collective NO CAB.PROGOU/SANW01/JSM/Rte/055/2021) », lit-on dans cette décision.

Paul Tchyabilo ajoute que le révoqué avait refusé d'obtempérer aux ordres du gouvemeur intérimaire l'enjoignant de se trouver au chef-lieu de province en date du 15 novembre de l'année en cours. Tous ces actes, poursuit la lettre, constituent des fautes lourdes répréhensibles, raison pour laquelle il a été révoqué.

Pour mémoire, Paul Tchyabilo, vice-gouverneur de la province du Sankuru et Rémy Jean-Claude Mukonkole, ministre provincial en charge de l'intérieur de la même province, se disputent l'intérim de la gestion de cette partie du pays, après la destitution de Joseph Stéphane Mukumadi par l'organe délibérant, de ses fonctions du gouverneur de province.

Tout est parti des invitations du vice-gouverneur adressées au directeur général de la régie financière, le chef de la division provinciale des finances et l'ordonnateur délégué du Sankuru et la convocation des administrateurs de territoire de Sankuru et les maires de Lumumba ville et de Lusambo.

Juste après, le ministre a réagi pour recadrer semble-t-il le vice-gouverneur et a même demandé aux personnes invitées et convoquées de ne pas répondre à l'invitation du vice-gouverneur.

Alain Saveur Makoba