Désarmement d'un soldat de la GR et saccage de la résidence de Kabund : Jacques Ndjoli appelle l'armée et la police à sanctionner les éléments impliqués 

7SUR7

Le député national Jacques Ndjoli a, dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce vendredi 14 janvier 2022, appelé le commandement militaire et de la police nationale congolaise, à prendre des mesures pour sanctionner les éléments de la garde républicaine qui ont saccagé la résidence du 1er vice-président de l'Assemblée nationale Jean-Marc Kabund-à-Kabund.

Il suggère également que les policiers qui ont commis les actes d'indiscipline envers un élément de la Garde Républicaine soient notamment sanctionnés.

« Bon, il faut seulement mettre ça dans le cadre de rapport entre les éléments de force de l'ordre. Dans toutes les armées du monde, il y a toujours de petites discussions ou concurrences entre les unités. Je crois c'est un problème tout simplement de discipline et que le commandement militaire et de la police devront prendre des mesures pour sanctionner tous ceux qui ont commis des actes d'indisciplines et prendre des dispositions pour que cela n'arrive plus », a déclaré Jacques Ndjoli.

Cependant, l'élu du Mouvement de Libération du Congo (MLC), s'est insurgé contre ceux qui veulent dramatiser cette situation.

« Je crois que ceux qui veulent mettre l'huile au feu doivent savoir que les institutions de la République travaillent dans la synergie et surtout, il faut éviter de faire croire qu'il y aurait de tensions...», a-t-il conclu.

Il sied de rappeler que le domicile du président a.i de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a été visité jeudi dernier dans la soirée par les éléments de la garde républicaine. Ces derniers étaient allés mettre la main sur les policiers commis à la sécurité de Jean-Marc Kabund. 

Cette situation, qui a conduit au saccage du domicile du premier vice-président de la chambre basse du Parlement, fait suite à l'altercation entre les policiers qui ont à la sécurité de Jean-Marc et un élément de la Garde Républicaine suite à la violation du code de la route.

Roberto Tshahe