Ituri : Une dizaine de civils tués par des rebelles à Irumu

Photo tiers

Les rebelles de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) et leurs alliés sont accusés d'avoir tué 11 civils en territoire d'Irumu (Ituri), la nuit du samedi à ce dimanche 16 janvier 2022. 

Le chef de la chefferie de Baboa Bakoe, contacté par 7SUR7.CD, explique que les assaillants auraient profité de l'absence des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) au village Kokonyange, pour commettre les faits. 

« Pour le moment, nous avons le bilan provisoire de 11 civils tués par les assaillants et 10 blessés. Ils ont été tués dans le village Kokonyange. Sont les miliciens de la CODECO et leurs alliés dont le FPIC qui viennent de commettre cet acte, profitant de l'absence des éléments FARDC dans le village Kokonyange », a fait savoir Jonas Lemi Zorabo.

Il rassure que, pour le moment, les forces militaires venues en intervention, pourchassent l'ennemi jusque dans son retranchement.

« En présent, les éléments des FARDC poursuivent l'ennemi dans le lieu de retranchement. Moi, l'admistrateur militaire du territoire, sommes en train de voir comment faire appel à la population de revenir et vaquer librement à leurs occupations car tout est sous contrôle des services de sécurité », a-t-il précisé.

Le territoire d'Irumu est l'une des entités de la province de l'Ituri qui connaissent des atrocités rebelles sans précédent. De nombreux groupes armés locaux et étrangers sont auteurs des milliers de morts dans l'Est en dépit des efforts actuellement fournis par les armées Congolaise et Ougandaise.  

Bantou Kapanza Son, à Beni

Étiquettes