RDC : La famille de Rossy fait appel contre les 115.000 $ de dommages et intérêts qu'elle estime insignifiants

7SUR7.CD

Les frères et sœurs de Rossy Mukendi qui se sont constitués notamment en parties civiles, ont fait appel contre l'arrêt rendu le lundi dernier par la Cour militaire de Kinshasa-Matete dans l'affaire du meurtre de cet activiste pro-démocratie. 

La raison de cet appel est que les frais de 115.000 dollars américains qui doivent être alloués aux parties civiles à titre des dommages et intérêts sont "insignifiants". 

Dans une interview accordée le samedi 15 janvier 2021 à 7SUR7.CD, Arsène Tshimanga, petit frère de R. Mukendi, a estimé que cette "modique" somme ne représente même pas les préjudices subis par la famille. 

"C'est pour que les juges de la Haute Cour militaire puissent revoir l'aspect réparatif des dommages et intérêts en tenant compte du principe de la sacralité de la vie humaine qu'on n'a relevé appel. La vie de Rossy Mukendi Tshimanga ne peut être estimée à cette modique somme suivant l'arrêt de la Cour militaire de Kinshasa-Matete. Nous ne quantifions pas l'âme de Rossy, mais nous disons au moins qu'elle ne représente pas cette somme modique qui n'est même pas l'équivalent des préjudices subis par les différents membres de la famille", a-t-il déclaré. 

Reconnue coupable des infractions de meurtre et de violation des consignes, la commissaire supérieure Carine Lokeso a été condamnée à la prison à vie (servitude pénale à perpétuité) assortie de 10 ans de sûreté incompressible. Elle est, par la même occasion, destituée de la police. 

Considéré comme l'auteur du tir ayant entraîné la mort de R. Mukendi, le brigadier en chef, Gérard Tokis Nkumbo, a écopé la même peine. Il est disculpé de l'infraction de violation des consignes. La Cour a prononcé sa dégradation. 

Cette juridiction a condamné par contumance le garde du corps de C. Lokeso, l'APJ Franco Bivuala. Elle lui a infligé la peine de 10 ans de prison pour violation des consignes. La Cour a prononcé aussi sa dégradation.

Tous ces officiers condamnés ainsi que l'État congolais sont astreints de payer l'équivalent en francs congolais de la somme globale de 115.000 dollars américains aux parties civiles au motif des dommages et intérêts.

Merveil Molo