Lubumbashi : Un mouvement citoyen qualifie la marche des pro-Ngoy Mulunda de "non-événement"

Photo 7SUR7.CD

Le mouvement citoyen « Demain c'est loin » actif dans la ville de Lubumbashi (Haut-Katanga) qualifie la marche organisée ce mardi 18 janvier 2022 par les membres du parti politique Alliance des Forces pour le Bien-être des Congolais (AFBC) pour réclamer la libération de Ngoy Mulunda Daniel, de « non-événement ».

Emmanuel Mwenze Génie, coordonnateur national de ce mouvement citoyen l'a dit dans une déclaration faite ce mardi à la presse locale, quelques heures après la manifestation des membres du Front Commun pour le Congo (FCC).

« Je ne soutiens pas même leur marche là. Pour moi, c'est un non-événement parce que c'est du n'importe quoi. Ils ont marché parce qu'ils ont vu Ngoy Mulunda en prison. Si c'était un simple katangais, combien de katangais sont maltraités aujourd'hui même tués dans leurs propres maisons aujourd'hui ? Est ce qu'ils agissent ? Combien de katangais souffrent aujourd'hui ? Et pourtant ils sont là en train de bouffer leur argent et grossissent les ventres entre eux mais quand un d'eux est dans une impossibilité, ils viennent mobiliser les pauvres katangais. Ça, c'est une insulte. S'ils se croient vraiment katangais, ils doivent vraiment démissionner », a-t-il déclaré au micro de 7SUR7.CD.

Par ailleurs, Génie Mwenze, coordinateur de « Demain c'est loin » appelle les katangais à démissionner des institutions nationales à Kinshasa et rentrer travailler pour le bien des katangais.

« Moi à mon avis, le seul message que je peux lancer à toute la communauté katangaise c'est d'inviter tous les députés katangais et sénateurs, ministres, tous ceux qui se respectent à démissionner, à quitter le gouvernement congolais, à rentrer au Katanga et travailler en vue de lutter pour le Katanga. S'ils sont vraiment Katangais et conscients, je pense que c'est la décision qu'ils doivent prendre aujourd'hui. Je pense que c'est cette idée là que les katangais doivent prendre. Même pour les élections prochaines, que les katangais se dressent comme un seul homme et dire non et ne pas y participer », a-t-il conclu.

Il sied de rappeler que le parti politique de Néné Nkulu, l'AFBC a vu sa marche organisée ce mardi être étouffée par les éléments de la Police. Les organisateurs de cette manifestation ont dressé un bilan de 55 blessés et 10 personnes interpellées dont 3 journalistes.

Un bilan rejeté par la Police Nationale Congolaise qui a affirmé que seuls, un député a été blessé et un policier, garde du corps d'un ancien ministre, interpellé parce qu'il détenait une arme pendant qu'il était en tenue civile aux environs de la manifestation sur l'avenue Kasavubu à Lubumbashi. Le seul journaliste interpellé à l'Agence nationale des renseignements (ANR) a été relâché.

Patient Lukusa, à Lubumbashi

Étiquettes