RDC : La grève des professionnels et administratifs de la santé dans les hôpitaux publics suspendue 

7SUR7

La grève des professionnels et administratifs de la santé dans les hôpitaux publics de la République démocratique du Congo est suspendue. Cette décision a été annoncée, ce jeudi 20 janvier 2022, à Kinshasa, au terme des négociations entre le banc syndical et le gouvernement de la République, sanctionnées par la signature d'un protocole d'accord.

"Les syndicats des professionnels et administratifs de la santé ont l'insigne honneur de vous annoncer, ce jour, leur décision motivée de suspendre la grève sur toute l'étendue du pays dans le secteur de la santé publique, hygiène et prévention", a annoncé le banc syndical via son porte-parole. 

Par conséquent, les professionnels et administratifs de la santé décident de reprendre le travail dès le lundi 24 janvier prochain.

"En effet, à l'issue des négociations et à l'occasion de la signature du protocole d'accord qui intervient ce jour, entre le gouvernement, ici représenté par le ministre de la Santé, et le banc syndical, les syndicats des professionnels et administratifs de la santé, réitèrent la volonté des assemblées provinciales et territoriales de reprendre le travail après que les deux parties aient signé le protocole d'accord. Ainsi, pour concrétiser cette volonté des personnels de la santé à la base, le travail reprendra dès ce lundi 24 janvier 2022", a indiqué le banc syndical.

Toutefois, a-t-il insisté, si le gouvernement de la République ne s'acquitte pas de ses obligations contenues dans le protocole d'accord, le banc syndical se verra obligé de reprendre le mouvement de grève.

De son côté, le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention, le docteur Jean-Jacques Mbungani, s'est dit satisfait de l'aboutissement des négociations avec le banc syndical. Il a aussi rassuré que le gouvernement de la République respectera ses engagements.

Pour rappel, les professionnels et administratifs de la santé avaient déclenché une grève depuis au mois d'août 2021. Ils exigeaient, notamment l'amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles, le réajustement de leur prime, mais aussi la mécanisation des nouvelles unités. 

Prince Mayiro