RDC : Le Gouvernement envisage d’accorder un moratoire sur la dépénalisation de délit de presse en attendant la Loi (Félix Tshisekedi)

7SUR7

Dans son allocution ce mardi 25 janvier 2022 à l'occasion du lancement des travaux des états généraux de la Communication et Médias, le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est notamment revenu sur la problématique de la dépénalisation de délit de presse.

Pour le chef de l'État, cette démarche implique nécessairement un travail de salubrité médiatique mené en amont par les professionnels eux-mêmes.

"Dans la même veine, la dépénalisation du délit de presse constitue un pan important dans la requalification du métier d’informer. Cependant, cette démarche implique nécessairement un travail de salubrité médiatique mené en amont par les professionnels eux-mêmes", a-t-il indiqué. 

Dans la foulée, le chef de l'État a fait allusion à la prolifération des titres, des stations de radio et des chaînes de télévisions ne remplissant pas les conditions requises pour exercer et à toutes ces personnes, femmes et hommes, qui se retrouvent dans la corporation sans en avoir le profil. 

"À cette condition et ce, en attendant la Loi, le Gouvernement envisage d’accorder un moratoire sur la dépénalisation de délit de presse. La balle étant dans votre camp, il vous revient donc de renforcer les organes de régulation et d’autorégulation, de vous assurer que ceux qui exercent le métier le font de manière professionnelle", a renchéri le chef de l'État. 

Cependant, le président Tshisekedi a rappelé que l’exercice de la liberté de la presse confère aux journalistes des droits, autant qu’il leur donne des obligations. 

"Cette liberté n’est pas à confondre avec le libertinage. Elle a pour limites les prescrits de la Loi, le respect des bonnes mœurs, les impératifs liées à la sécurité du pays… C’est ainsi que je me sens dans le devoir de vous exhorter à faire preuve de plus de responsabilité dans la manière de l’exercer à travers vos différentes prestations", a martelé le président de la République démocratique.

À en croire Félix Tshisekedi, au terme de ces assises, une proposition de révision de la Loi portant sur l’exercice de la liberté de la presse ainsi que d’autres textes qui devront être soumis au niveau institutionnel pour examen et adoption verront le jour. 

"J’entends peser de mon poids, en ce moment-là, pour voir comment dans les meilleurs délais, on peut faire avancer ensemble cet agenda. Autant, je m’assurerai que la sécurité soit garantie aux journalistes dans l’exercice de leur métier partout à travers la République", conclut Félix Tshisekedi.

Pour rappel, ces assises ont pour thème principal : "Les médias congolais : Quelles perspectives à l'ère du numérique et des enjeux et défis du développement durable". Elles prendront fin le 28 janvier prochain. 

Jephté Kitsita