Kananga : L'UDPS désavoue Victor Wakwenda après qu'il a pris "des décisions anti-statutaires"

Photo tiers

L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), fédération de Kananga au Kasaï-Central, a désavoué Victor Wakwenda, président national de la Convention démocratique du parti (CDP) de cette formation politique.

À travers une déclaration lue devant la presse le samedi 26 février 2022, le parti présidentiel souligne que les dernières décisions prises par Victor Wakwenda sont « anti-statutaires ».

« À l’issue d’une analyse politique de cette situation et ses conséquences fâcheuses, la fédération de l’UDPS à Kananga rejette en bloc cette prise de position anti-statutaire considérée comme un véritable désordre conflictuel, une usurpation du pouvoir, un mépris avéré de la présidence du parti qui, pourtant est le seul organe du parti investi du pouvoir de rendre publique toute décision de la CDP. Par ailleurs, aucun organe interne du parti n’a qualité de l’engager auprès des tiers en dehors de l’exécutif national. Partant de ce constat, la fédération de L’UDPS Kananga désavoue publiquement monsieur Victor Wakuenda », déclare Amandus Katanga, l'un des vice-présidents de l'UDPS à Kananga.

Dans la foulée, cette formation politique se dit indignée de la compétence que « s'est arrogée Victor Wakwenda », pour remettre en cause les décisions prises par la présidence du parti.

« La fédération de L’UDPS à Kananga a accueilli avec indignation la sortie médiatique du samedi 19 février 2022 de Monsieur Victor Wakuenda, président en exercice de la convention démocratique du parti (CDP) à travers laquelle il s’est arrogé la compétence de remettre en cause les décisions de la présidence du parti. Ce qui fait l’objet d’une agitation au sein de l’opinion publique », ajoute Amandus Katanga.

Pour rappel, Victor Wakwenda a été parmi les cadres de l'UDPS qui ont mené le combat jusqu'au bout pour la mise à l'écart de Jean-Marc Kabund. En effet, c'est depuis le 29 janvier dernier que l'ancien président a.i de l'UDPS a été exclu du Parti par la CDP, dirigée par Victor Wakwenda.

Pour la fédération de l'UDPS à Kananga, il a annulé la décision prise à l'époque par Kabund, confiant le parti à Gabriel Ilunga, au détriment de Justin Tulume.

Alain Saveur Makoba, à Kananga