RDC : Denis Mukwege à Lubumbashi pour une conférence sur "le viol comme arme de guerre"

Photo tiers

Le prix Nobel de la paix 2018, le professeur Denis Mukwege est arrivé à Lubumbashi (Haut-Katanga) pour une conférence sur « le viol comme arme de guerre » à l'Université de Lubumbashi.

Reçu ce lundi 28 février 2022 par le recteur de l'UNILU, le docteur Denis Mukwege a remercié cet alma mater pour l'organisation de cette conférence avec les scientifiques de la cette partie de la République démocratique du Congo.

« Je tiens à remercier le recteur d’avoir accepté que nous puissions venir dans cette université ici qui nous a rendu beaucoup de services, puisque beaucoup de médecins que nous utilisons et à l’hôpital de Panzi et à l’Université évangélique en Afrique centrale viennent de cette université. Donc 
, notre lien avec l’Université de Lubumbashi est un lien historique et nous voulons aujourd’hui, par ma présence, renforcer la collaboration entre nos deux institutions », a déclaré Denis Mukwege au micro tendu par 7SUR7.CD.

Par ailleurs, le prix Nobel de la paix congolais a noté que la « grande conférence » sera précédée d'une démonstration opérationnelle sur « la chirurgicale mini-invasive » transmise en direct au campus numérique francophone de Lubumbashi pour les étudiants en médecine.

« Je crois que nous avons déjà une collaboration que nous voulons vraiment améliorer et la chirurgie minimale, ça était, c’est une chirurgie qui a été longtemps considérée comme la chirurgie des riches mais de plus en plus en pratiquant à Panzi, vu la situation dans les pays à faibles revenus où les femmes jouent un rôle très important dans les familles, pouvoir les garder 7 jours à l’hôpital avec la paraphtomie où on ouvre pratiquement l’abdomen. Par contre, lorsqu’on fait une chirurgie minimale invasive, c’est une chirurgie pour la même intervention, les malades vont rester seulement deux jours à l’hôpital et donc il y a 5 jours à gagner. Ça, c’est énorme si on se rend compte du rôle de la femme dans la famille », a conclu Denis Mukwege.

De son côté, le professeur Gilbert Kishiba Fitula, recteur de l'Université de Lubumbashi a salué la présence du prix Nobel de la paix dans son institution. Il a noté que le mérite qu'a le docteur Mukwege appartient à tous les congolais.

« Ainsi, nous remercions vivement le professeur Mukwege de l’honneur qu’il nous fait, lui le prix Nobel de la paix et c’est vrai qu’il a le prix Nobel mais ce prix Nobel appartient à tous les congolais pour que comme cela est écrit, heureux les artisans de la paix car le royaume des cieux est à eux », a-t-il lâché à 7SUR7.CD.

Il sied de rappeler que la conférence de Denis Mukwege sur « le viol collectif comme arme de guerre » est prévue le mercredi 02 février prochain dans la salle de conférence de l'UNILU. La présidente régionale de l'Agence Universitaire de la Francophonie est aussi à Lubumbashi dans le cadre de cette activité.

Patient Lukusa, à Lubumbashi