RDC : Pour protéger l'environnement, l'AECO de Didace Pembe appelle les femmes à voter pour les candidats écologistes en 2023

7SUR7

L'alliance des écologistes congolais (AECO -Les Verts), parti politique du député national Didace Pembe, a célébré la journée internationale de la femme ce jeudi 10 mars.

C'était une occasion pour ce parti qui milite pour la protection de l'environnement d'appeler les femmes congolaises en général et ses militantes en particulier de voter pour les candidats écologistes aux élections de 2023. A l'en croire, tant que les écologistes seront moins nombreux dans les institutions, moins la question du changement climatique sera prise au sérieux.

"Nous sommes un parti politique qui cherche à conquérir le pouvoir comme tous les autres. Mais nous, nous allons quand même au-delà de cet objectif. Nous avons un autre objectif spécifique qui est celui de la protection de l'environnement. A coté des thèmes international et national, cette année notre parti a son propre thème: la femme politique et l'écologie. Nous avons voulu montrer à travers ce thème que la femme a un grand rôle à jouer dans le combat de la protection de l'environnement bien qu'elle soit la plus grande victime du réchauffement climatique. C'est ainsi que dans le cadre de la célébration du mois de la femme, nous avons voulu conscientiser les femmes que notre pays contribue à l'équilibre climatique mondial", a déclaré Sylvie Bwonzewe, secrétaire générale adjointe chargée des questions administratives.

Et de poursuivre: "Nous n'avons pas assez de députés au niveau du parlement. C'est la voix de la majorité qui l'emporte toujours. C'est ainsi que nous avons profité de l'occasion pour dire aux femmes de voter pour des candidats écologistes aux prochaines élections. C'est seulement de cette manière que nous allons réussir à imposer le changement en ce qui concerne l'environnement. Sinon, nous risquons de continuer à nous plaindre".

Et pour Chantal Kimotene, secrétaire exécutive nationale chargée des organisations féminines, les femmes doivent cesser d'être uniquement des "applaudisseuses". Elles doivent s'engager pour intégrer les organes décisionnels en 2023 et militer pour la protection de l'environnement de l'intérieur.

"Les femmes que nous avons sensibilisé aujourd'hui sur leur rôle dans le combat de la protection de l'environnement sont des militantes de l'AECO. Nous voulons que les femmes s'impliquent activement lors des prochaines élections pour qu'elles apportent le changement. Nous avons déjà la feuille de route de la CENI, il ne faudra pas que les femmes soient uniquement des mobilisatrices , des applaudisseuses. Elles doivent cette fois-ci oser", a-t-elle dit.

Pour rappel, la journée du 8 mars de cette année a été célébrée sous le thème international "L'égalité des sexes aujourd'hui pour un avenir durable". A travers ce thème, l'ONU a voulu faire comprendre qu'il existe un lien entre le genre, l'équité sociale et les changements climatiques. Sans égalité des sexes aujourd'hui, un avenir durable sera impossible, selon les Nations unies.

Bienfait Luganywa