UNAFEC : Près de 20 inciviques aux arrêts après une marche contre le successeur de Kyungu à Lubumbashi

Photo 7SUR7.CD

La Police nationale congolaise (PNC) du Haut-Katanga annonce avoir arrêté 19 inciviques à la base du pillage « systématique » des magasins des lushois lors de la marche organisée par les membres du parti politique de l'Union nationale des fédéralistes du congo (UNAFEC) contre le successeur de feu Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza dans la commune de la Kenya à Lubumbashi.

Le major Charles Bin Lwamba, porte-parole de la Police locale qui livre la nouvelle à 7SUR7.CD ce mercredi 06 avril 2022, indique qu'une personne qui voulait ravir une arme à un policier a été blessée par balle lors des altercations.

« Aucun mort. Dégâts humains : un bléssé par balle, atteint à l'épaule gauche et quelques blessés légers parmi les manifestants. Dégâts matériels : quelques magasins systématiquement pillés. Auteurs des actes inciviques aux arrêts : 19 personnes. Les manifestants voulant ravir l'arme au policier et dans cette résidence, le policier a tiré », écrit-il dans une dépêche parvenue à 7SUR7.CD.

Du côté de l'UNAFEC, le président fédéral, Éric Muta, a précisé le mardi que la marche était organisée dans le but de condamner la validation de Bertin-Girard Kanunu comme président national intérimaire de cette formation politique alors que ce dernier avait quitté l'UNAFEC pour un autre parti. 

Dans un message à la société civile locale, Éric Muta et Zazou, président de la ligue des jeunes de ce parti ont appelé les lushois à la paix et à la cohésion nationale tout en demandant « pardon » à toutes les victimes.

Tard dans la soirée du mardi 05 avril dernier, le secrétariat général du ministère de l'intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières chargé des partis politiques a révoqué sa signature nommant Bertin-Girard Kanunu Leya comme remplaçant de Kyungu Wa Kumwanza. Dans cette correspondance, le secrétariat général affirme que c'est Longange qui est le président national intérimaire de l'UNAFEC en attendant la convocation du congrès pour la mise en place de nouveaux dirigeants.

Patient Lukusa, à Lubumbashi

Étiquettes