Kasaï-Central : L'Assemblée provinciale s'apprête à contrôler le niveau d'exécution du projet Tshilejelu

Photo 7SUR7.CD

L'Assemblée provinciale du Kasaï-Central a rendu public le calendrier des matières à traiter pour la session de mars 2022. Il sera question de tabler sur des matières législatives et des contrôles parlementaires notamment le niveau d'exécution du projet Tshilejelu, apprend-on d'un document parvenue 7SUR7.CD ce jeudi 14 avril 2022.

S'agissant de nouvelles matières législatives prévues pour cette session, il y a entre-autres :

- La proposition d'édit portant modalités de protection contre la drépanocytose dans la province du Kasaï Central;

- La Proposition d'édit portant modalités d'emprunt et de remboursement de la dette publique provinciale dans la province du Kasaï-Central.

Dans la liste de contrôle parlementaire, il y aura notamment l'interpellation du maire de la ville de Kananga sur le désordre occasionné dans la voirie en l'occurrence : 

- La place Batetela sur l'avenue Lulua;

-Le long de l'avenue Etienne Tshisekedi (Ex-macar);

- L'insalubrité dans la ville de Kananga et le contrôle du niveau d’exécution de projet Tshilejilu dans la région.

En ce qui concerne le contrôle du niveau d'exécution du projet Tshilejelu, la société civile émet déjà une crainte. Elle estime que l'évaluation du projet Tshilejelu ne sera pas facile « car elle a connu de déviation au niveau de l'exécution ».

« Le projet Tshilejelu est un projet bien monté mais, il a eu des déviations pendant son exécution. Les gens n'ont pas compté sur les ouvrages à réaliser mais ce sont focaliser sur les intérêts économiques. C'est comme ça qu'aujourd'hui, on ne sait pas très bien évaluer. Deuxièmement, ce projet a causé des dégâts matériels au niveau de l'assainissement, des eaux de la ville sont orientés vers un vieux Canal qui n'était pas cité par ce même projet. Ça montre déjà la faiblesse des ingénieurs », a déclaré Justin Tshibangu, team leader de la gouvernance économique au sein du cadre de concertation de la société civile du Kasaï-Central.

Pour rappel, le projet Tshilejelu initié par le Président de la République consiste à réhabiliter et moderniser les infrastructures routières à travers le pays. Lesdits travaux sont coordonnés par le ministère des Infrastructures et travaux publics sous l'attribution de CREC 7. Il s'agit de 72 kms de la voirie de Kinshasa et de l’Espace Grand Kasaï ; à Mbuji-Mayi (25,32 kms), Kabinda (10,5 kms), Lusambo (10 kms), Kananga (35 kms), Mweneditu (5,5 kms) et Tshikapa (15,39 kms).

Alain Saveur Makoba, à Kananga