Foot : Meschack Elia et Young Boys sommés de payer 1 million $ à Mazembe (Verdict TAS)

Photo tiers

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a condamné le joueur Meschack Elia et le club suisse Young Boys. Ils sont sommés de payer une amande d'un million de dollars américains au profit du Tout Puissant Mazembe Englebert de Lubumbashi. L'annonce a été faite par le club de Katumbi à travers un message posté sur son site internet ce lundi 16 mai 2022.

En effet, la décision du TAS a été rendue publique à Lausanne sur le dossier qui opposait le TP Mazembe contre l'attaquant Meschack Elia et l'équipe de Young Boys. Cette instance faîtière a donné raison aux Bandiagwenas de Lubumbashi qui ont tenu mordicus que le joueur Meschack Elia était encore sous contrat avec le club.

« La TAS était saisi à la fois d'un appel du club suisse et de son joueur qui estimait invalide le contrat de travail signé avec le TP Mazembe ainsi que d'un appel du club congolais estimant que la clause libératoire figurant dans ledit contrat devait être appliquée pour le montant de l'indemnité, à savoir 1.000.000 USD », lit-on dans le site du club congolais.

Il est à noter qu'on reprochait à Elia Meschack d'avoir falsifié son document de transfert en changeant sa date de naissance pour aller jouer à Young Boys.

« Meschack Elia n'avait pas hésité à modifier sa véritable date de naissance du mois d'août 1992 au mois d'août 1997 afin d'invoquer qu'il était mineur au moment de la signature du contrat avec le TP Mazembe. La TAS juge sans ambiguïté que le contrat du TP Mazembe remplissait bien toutes les exigences juridiques en vigueur et qu'il a été signé par le joueur en l'absence de toute forme de contrainte. En conséquence, ce contrat a donc été résilié faussement par le joueur. Le TAS met ici en avant le comportement fautif grave de Young Boys et de Meschack Elia vis-à-vis du TP Mazembe », poursuit la même source.

Il y a de cela quelques mois, les deux incriminés ont été condamnés pour une indemnisation de 670 mille dollars américains par la Fédération internationale de football association (FIFA) pour les mêmes faits.

Patient Lukusa, à Lubumbashi