Préparatifs de l'arrivée du Pape en RDC : "Il vient nous réconforter dans cette situation difficile dans l'Est" (Évêques)

Photo tiers

Le Pape François est entendu en République démocratique du Congo en juillet prochain. Samedi, les 6 évêques catholiques de la province ecclésiastique de Bukavu ont co-animé une conférence de presse en ville de Goma (Nord-Kivu), où le Saint Père dira une messe. L’évêque de Butembo-Beni a mentionné que son arrivée vise à réconforter les congolais qui se trouvent dans une situation difficile, surtout dans l'Est du pays parsemé par des groupes armés dont les rebelles d'Allied democratic forces (ADF)

Les prélats catholiques qui ont séjourné à Goma sont notamment Messeigneurs les évêques des diocèses de Butembo-Beni, Kindu, Kasongo, Goma, Uvira ainsi que l’archevêque de Bukavu. Ils ont, face à la presse, démenti les rumeurs selon lesquelles la visite du Saint Père en RDC au mois de juillet prochain serait annulée.  

Selon l’évêque du diocèse de Butembo-Beni, Monseigneur Sikuli Paluku Melchisédech, le Pape François viendra pour réconforter les congolais qui se trouvent dans une situation difficile. 

« Lorsque c’est le Saint Père qui vient nous voir, il vient en tant qu’ambassadeur du Christ. Il nous a dit qu’il nous laisse la paix. Et son envoyé vient nous réconforter dans cette situation difficile, surtout dans l'Est où les gens sont massacrés. Et le message que le Saint Père nous donne encore, c’est le résumé de l’évangile qui dit qu’il ne faut pas faire à autrui ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse », déclarait-il samedi devant la presse de Goma. 

En mars 2022, le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni  annonçait que le Pape François se rendra en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud du 2 au 7 juillet, ces deux pays en proie aux violences meurtrières et auxquels il manifeste une attention particulière. Le souverain pontife, 85 ans, se rendra d’abord en RDC du 2 au 5 juillet, dans les villes de Kinshasa et Goma, avant de visiter Juba, capitale du Soudan du Sud, du 5 au 7 juillet, en réponse à l’invitation des chefs d’Etat et des évêques des deux pays. 

Joël Kaseso

Étiquettes