EPST : Le ministère des Finances annonce la paie de salaire d'avril et mai de plus de 70.000 enseignants NU

Droits tiers

Au total, 70.053 enseignants nouvelles unités (NU) de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) en République démocratique du Congo vont toucher leur salaire d'avril et de mai d'ici la fin du mois de mai 2022.

C'est Flory Mapamboli, Conseiller en charge de la trésorerie du ministère des Finances qui l'a déclaré le vendredi 20 mai dernier à Kinshasa au terme d'un entretien avec les syndicalistes du secteur de l'enseignement.

« [Ndlr : Je confirme] que le paiement a été effectué. Il s'agit de 3 mois pour toutes les nouvelles unités de l'EPST. C'est 70.053 enseignants qui ont été mécanisés et qui seront payés dans les prochains jours. Et donc, au courant de ce mois de mai, nous allons payer les mois d'avril et mai, et au mois de juin, nous allons également payer le mois de Juin. À partir du mois de Juillet, nous allons les intégrer dans l'état liquidatif et le problème sera résolu », a-t-il déclaré.

Dans la foulée, il appelle les enseignants nouvelles unités au calme en affirmant qu'ils seront bientôt payés.

« Les enseignants peuvent se calmer. Qu'ils soient apaisés, ils auront leur argent dans les tout prochains jours. Il suffira pour eux de suivre avec leurs Banques respectives pour bénéficier de leur salaire », ajoute-t-il.

Cécile Tshiyoyo, secrétaire générale du Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) qui s'en félicite, note qu'il y avait juste un problème de communication. Elle confirme aux enseignants nouvelles unités que leur situation est décantée.

« Nous avons compris qu'il y avait incompréhension. Nous voilà autour des conseillers et le ministre qui vient de monter dans son cabinet. Il y aura la paie pour les enseignants nouvelles unités et ça sera pour deux mois d'abord avril et mai, et ensuite le mois de Juin et au mois de juillet la paie sera intégrée dans les fichiers. Nous demandons aux enseignants nouvelles unités qui pensaient que la paie n'était pas vraiment assurée de rester calme, de comprendre que (...) la problématique a été décantée », fait-elle savoir.

La mécanisation des enseignants nouvelles unités constituent donc un ouf de soulagement pour les écoles concernées.

Jephté Kitsita