RDC : Le ministre Sakombi lance l'atelier de validation de l’avant-projet de Loi modifiant et complétant la Loi portant régime général des biens, foncier et immobilier et des sûretés 

Droits tiers

Le ministre des Affaires Foncières, Aimé Sakombi Molendo, a lancé ce mercredi 25 mai 2022 à Kinshasa, les travaux de l'atelier de validation de l'avant projet de Loi modifiant et complétant la Loi n°73-021 du 20 juillet 1973 portant régime général des biens, régime foncier et immobilier et régime des sûretés. 

Dans son allocution, Sakombi Molendo a rappelé aux participants qu'ils se sont réunis pour doter la République démocratique du Congo de son principal instrument de politique foncière et immobilière.

"50 ans après, l’occasion nous est offerte de marquer l’avenir en faisant atterrir, en douceur, ce processus de la Réforme foncière qui n’a que trop duré ! C’est ici l’occasion pour moi, de remercier sincèrement le Président de la République et Chef de l’Etat, Son Excellence Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a le mérite d’avoir ressuscité un processus qui était à l’arrêt pendant de longues années, grâce à son leadership visionnaire qui place le Foncier au cœur de son programme d’action. Ces remerciements s’étendent également au Premier ministre, Son Excellence Jean-Michel Sama Lukonde, qui a intégré cette vision, et permis au Gouvernement de jouer sa partition dans la production de ce document essentiel qu’est l’avant-projet de la Nouvelle Loi foncière", a dit le ministre des Affaires Foncières.

Dans la foulée, le ministre Sakombi a indiqué que ces assises ont une portée historique.

Droits tiers

"Je demande à chacun de vous de s’élever au diapason de l’événement, afin que l’avant-projet de Loi que nous allons valider, je l’espère, au terme de cette rencontre, réponde réellement aux attentes des Congolais qui ont besoin que la terre cesse d’être un facteur de division, pour devenir réellement le ciment de l’unité. Mesdames et messieurs, Chers participants. De toutes les réformes en cours dans le pays, celle relative au foncier est sans nulle doute l’une des plus attendues. C’est pourquoi nous l’avons voulue la plus inclusive possible, et consensuelle", a-t-il renchéri. 

Poursuivant son allocution, le ministre des Affaires Foncières a remercié tous les bailleurs des fonds regroupés au sein de l’Initiative CAFI, et principalement au Gouvernement Norvégien pour son appui financier spécifique au Programme d’Appui à la réforme foncière. 

"Ce financement permet à notre pays, la République démocratique du Congo, au-delà de la réforme foncière, d’entreprendre d’autres réformes sectorielles connexes dans une perspective de croissance inclusive orientée vers une économie verte", a  fait savoir Sakombi Molendo. 

Signalons par ailleurs que cet atelier qui a été ouvert ce mercredi, va se clôturer le vendredi 27 mai prochain. 

Jephté Kitsita