Invasion du M23 et alliés : « Dans les heures qui suivent nous allons récupérer Bunagana », (Armée)

Photo : Droit tiers

De nouveaux combats entre l'armée congolaise et les rebelles du M23 ont été signalés dans quelques localités du territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, ce mardi 14 juin 2022.

L'armée loyaliste à travers son porte-parole dans la région dit être déterminée à reconquérir la cité de Bunagana assiégée par les rebelles du M23 et leurs alliés depuis lundi matin.

« Nous avons fait un repli purement tactique de manière à ne pas causer des morts côté civils après l'invasion des rebelles et leur allié. Dans les heures qui suivent nous allons récupérer Bunagana. Que la population garde son calme et collabore avec son armée qui est encore dans la zone », a fait savoir le lieutenant-colonel Guillaume Kaiko dans un entretien accordé à 7SUR7.CD.

Cet officier militaire renseigne que les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont déjoué une attaque des rebelles du M23 à Tsengerero dans le territoire précité.

« Les rebelles du M23 et leur allié le Rwanda en provenance de Tchanzu ont tenté d'attaquer une position des éléments des FARDC dans le village précité, mais sans succès. Nos éléments étaient vigilants et ont riposté contre cette menace et contrôlent Tsengerero », a-t-il lâché.

Cependant, la société civile de Rutshuru par l'entremise de son président, rapporte que la situation est restée tendue dans le centre de Bunagana où les assaillants se sont livrés aux pillages des biens de la population.

« À Bunagana, des boutiques ont été pillées par des rebelles dans la soirée du lundi et ce mardi. La cité est dans la pyschose. Les rebelles sont en train de lancer des appels à la population à revenir sur place à travers des mégaphones. La circulation est timide, pas d'entrée à la barrière de Bunagana », a déclaré Mupenda Luc.

Face à cette agression, la société civile noyau de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu appelle à une marche pacifique pour ce mercredi. À en croire son président Ngavho Marrion, cette marche vise à dire non à l'invasion Rwandaise via le M23.

Bantou Kapanza Son