Bunagana : La MONUSCO n’a pas pu vérifier par ses propres moyens la présence des militaires rwandais et ougandais aux côtés des M23 (Lt Col Harvey Frédéric)

Droits tiers

Interrogé par la presse ce mercredi 15 juin 2022 au sujet de la présence des militaires rwandais et ougandais aux côtés des rebelles du M23 qui ont pris le contrôle de la cité de Bunagana, le lieutenant colonel Harvey Frédéric, chef de liaison de la MONUSCO auprès des FARDC, a indiqué que la mission onusienne ne peut pas pour le moment, affirmer ou infirmer cette accusation.

À l’en croire, la mission onusienne n’a pas encore vérifié la présence des éléments de ces deux pays par ses propres moyens.

« La MONUSCO n’a pas pu vérifier par ses propres moyens ces allégations là. Je ne peux pas répondre factuellement à cette question, je n’ai pas de réponse. Et le Rwanda et pour l’Ouganda, nous n’avons aucune confirmation factuelle », a-t-il déclaré.

En outre, il a souligné que la MONUSCO n’est pas en guerre contre le Rwanda et l’Ouganda.

« Ce n’est pas la raison pour laquelle nous sommes ici. Nous sommes ici pour accomplir notre mandat qui consiste à protéger les populations civiles et à préserver l’intégrité nationale », a-t-il martelé.

Si la MONUSCO n’est pas en mesure de confirmer la présence des troupes rwandaises et ougandaises sur le sol congolais aux côtés des rebelles du M23, le Gouvernement de la RDC pour sa part n’y va pas par quatre chemins. Kinshasa accuse bel et bien le Rwanda d’être derrière les M23 qui ont pris le contrôle de la cité de Bunagana au Nord-Kivu.

Jephté Kitsita