Agression de la RDC par les M23/Rwanda : Pour Sesanga, c’est le moment de se rassembler derrière les FARDC et de leur doter des moyens conséquents 

Droits tiers

De retour à Kinshasa le vendredi 17 juin 2022 en provenance de Paris en France, le député national Delly Sesanga a, depuis l’aéroport international de N’djili, apporté son soutien aux Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) engagées au front contre les rebelles du M23.

Selon le président du Parti politique Envol, ce soutien permettra aux FARDC de continuer à accomplir leurs missions, notamment celle de protéger l’intégrité du territoire national.

« Je voudrais d’abord réitérer le soutien que nous avons exprimé à l’endroit de nos forces armées lors de la manifestation de l’Envol que nous avons organisée ici à Kinshasa en date du 2 juin. Nous devons continuer à soutenir nos forces armées pour assurer la défense de notre pays, la sécurité de notre territoire, la sécurité nos concitoyens et de leurs biens, et garantir garantir cette indépendance nationale que nous avions fièrement acquise », a-t-il dit.

Dans la foulée, l’élu de Luiza au Kasaï-Central a insisté sur la nécessité de doter les FARDC de plus de moyens financiers.

« Je pense qu’aujourd’hui c’est le moment du rassemblement de tous derrière nos forces armées pour que dans la tâche délicate et difficile qu’elles ont à accomplir au nom de l’intérêt national, qu’elles puissent rencontrer davantage du succès. Mais il est venu aussi le moment pour que toutes les institutions de la République puissent revoir leur mode de fonctionnement afin que la priorité qui doit être celle d’accorder à la fois l’urgence et davantage les moyens à la défense nationale, à nos forces armées, puisse se ressentir. Cela n’est pas encore ressenti suffisamment dans la manière dont nos institutions fonctionnent et à la hauteur de la crise que nous rencontrons aujourd’hui », a souligné Delly Sesanga.

Interrogé au sujet de l’invalidation des députés nationaux, Delly Sesanga a fait savoir qu’il n’a jamais été pour cette démarche. Pour lui, d’autres mesures pouvaient être envisagées pour résoudre le problème de l’absentéisme de certains élus du peuple.

Jephté Kitsita