Insécurité dans l'Est : Le Gouvernement invite la SADC "à condamner fermement le Rwanda"

Droits tiers

Reçus en audience le samedi 18 juin 2022 par le président malawite, Lazarus Chakwera, en sa qualité de président en exercice de la SADC (Communauté de développement et des Etats de l’Afrique australe), Muhindo Nzangi (ministre de l'enseignement supérieur et universitaire), José Mpanda (ministre de la recherche scientifique et innovation technologique) et Antoinette Kipulu (ministre de la formation professionnelle), ont exprimé la protestation de la RDC contre l'agression du Rwanda à travers le mouvement rebelle M23. 

Ils ont demandé à la SADC de condamner de manière ferme ce modus operandi du pays de Paul Kagame.

Ces échanges ont eu lieu en marge de la réunion des ministres de la SADC en charge de l’éducation, la formation, la science, la technologie et l’innovation qui s'est tenue à Lilongwe (Malawi) un jour avant. 

"Au cours de leurs échanges, les membres du Gouvernement Sama Lukonde ont donné le message de la RDC à leur hôte que c’est le Rwanda qui agresse son voisin la RDC et non le M23. Ces ministres congolais ont demandé à cette organisation sous-régionale à travers son président en exercice, de condamner ouvertement et fermement cette agression dont est victime sans cause, l’un de ses membres parmi les 16 qu'elle compte. Cette condamnation devra, recommandent les ministres congolais au président malawite et président en exercice de la SADC, être accompagnée du soutien et d'un appui forts", peut-on lire dans une dépêche de la cellule de communication du ministre de l'ESU. 

S’agissant du déroulement de la réunion des ministres de la SADC en charge de l’éducation, la formation, la science, la technologie et l’innovation, il a été décidé que la RDC prenne la présidence de cette organisation au mois d'août 2023, d'après la cellule de communication de l'ESU. 

À ce sujet, a-t-elle souligné, J. Mpanda a rassuré les participants que le parlement congolais adoptera la loi de ratification du protocole sur la science, la technologie et l'innovation (STI) à la session de septembre. 

Merveil Molo