Kasaï-Central : Le député Patrice Sesanga dénonce "un couac" dans l'arrêté nommant le nouveau gouvernement provincial

Droits tiers

Le député provincial Patrice Aimé Sesanga dénonce "le couac" dans l'arrêté nommant les membres du gouvernement provincial du Kasaï-Central.

Au cours d'une interview accordée à la presse le vendredi 24 juin 2022, l'ancien sénateur souligne que les secrétaires exécutifs ne devraient pas être nommés sur le même arrêté avec les ministres provinciaux.

« Il y a un couac qui peut-être corrigé, les secrétaires exécutifs même ayant rang des ministres, ne sont pas des ministres, donc ils seront traités comme les ministres dans les avantages. Je vais que l'arrêté qui nomme les ministres soient aussi corrigés, on ne peut pas mettre sur le même rang les ministres et les secrétaires exécutifs, ça va poser un problème protocolaire », a-t-il déclaré.

L'ancien président de l'Assemblée provinciale du Kasaï-Central souhaite qu'il y ait une correction qui ferait que le premier arrêté nomme les ministres et le second nomme le secrétaire exécutif.

« La conséquence est qu'il ne faut pas que les secrétaires exécutifs se considèrent comme des ministres, ils n'ont pas la qualité des ministres, peut-être qu'ils ont rang des ministres c'est-à-dire en avantage. Il ne faut pas qu'un jour quand on présente le ministre, un secrétaire exécutif va aussi dire je suis nommé par le même arrêté. Je souhaite qu'il y ait une correction qui ferait que le premier arrêté nomme les ministres et le second nomme le secrétaire exécutif », a-t-il ajouté.

Contacté par 7SUR7.CD pour avoir des lumières sur cette question qui fait débat au sein de la classe politique à Kananga, Maître Ignace Muamba, avocat et enseignant d'université explique que l'arrête n'a pas de problèmes, mais décèle "des soucis" quand à la tâche du porte-parole du gouvernement confiée au secrétaire exécutif qui n'est pas membre du gouvernement, selon ses dires.

« Le petit souci vient du fait que les secrétaires exécutifs ne sont pas membres du gouvernement, on ne peut pas comprendre que celui qui n'est pas dans le gouvernement puisse porter la voie du gouvernement. Il n'y a pas de conséquences mais il y a une sorte de confusion, le secrétariat exécutif est un organe administratif, alors que le  gouvernement est un organe exécutif, ils exercent deux types de pouvoirs différents. Comment l'administratif peut porter la voix de l'exécutif », s'est-il interrogé.

Il sied de souligner que le gouverneur John Kabeya a rendu public son équipe composée de 10 ministres et deux secrétaires exécutifs. Cette décision est contenue dans l'arrêté n°1/14 (...) du 23 juin 2022 portant nomination des membres du gouvernement provincial et du secrétariat exécutif du Kasaï-Central.

Alain Saveur Makoba, à Kananga