RDC : La communauté  hutu condamne l'invasion du territoire national par le M23 "avec la complicité du Rwanda et de l'Ouganda" 

7SUR7

À travers un communiqué consulté par la Rédaction de 7SUR7.CD ce lundi 27 juin 2022, la communauté hutu congolais condamne "haut et fort" l'invasion du territoire national par le mouvement terroriste M23 "avec la complicité des pays voisins, le Rwanda et l'Ouganda". 

Selon elle, l'agression dont la RDC est victime en ce moment vient d'embrasser les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, dans le Nord-Kivu, qui sont les bahutu congolais. 

Pour défendre la nation "en danger", cette communauté dit se ranger "comme un seul homme" derrière le commandant suprême et cher de l'État, le gouvernement de la République et les Forces armées (FARDC). Elle demande aussi aux jeunes égarés de se retirer du M23 qui sème désolation sans épargner personne.

"La République leur accordera le pardon pour avoir répondu à cet appel", dit-elle dans son communiqué. 

Dans ce même communiqué, la communauté hutu congolais invite la population à la résistance en soutenant l'armée républicaine engagée sur les fronts de Bunagana, Jomba, Bweza, Kisigari, Busanza, Bukoma et Nyiragongo. À l'en croire, cette résistance populaire permettra à l'armée de bouter l'ennemi hors du territoire national.

Cependant, elle condamne les discours de certains leaders de la région des grands lacs "tendant à faire croire que l'agresseur M23 viendrait libérer la communauté hutu notamment"

"La communauté hutu congolais n'a pas besoin d'une protection quelconque venant de l'extérieur, en dehors de la protection par le gouvernement congolais", souligne-t-elle.

En définitive, la communauté hutu congolais exhorte tous les hutu et les autres communautés du Nord-Kivu et de la RDC à éviter les messages d'incitation à la haine tribale, car "une telle attitude peut engendrer des conséquences graves sur les innocents". 

Prince Mayiro