Afrique : Des Maliens exigent le départ de la mission de l'ONU (MUNUSMA)

Droits tiers

Le 5 août 2022 à 14h00, des membres du mouvement anti-français « Yerewolo Debout sur les remparts » ont organisé un rassemblement auquel ont participé de nombreux Maliens au Palais de la Culture de Bamako, la capitale du Mali. Le mouvement a exigé le retrait de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MUNUSMA), critiquée par une partie importante du peuple malien pour son inefficacité.
Il convient de noter que les militants du mouvement Yerewolo ont appelé le rassemblement « Opération Bonnets Bleus », faisant ainsi référence aux casques bleus de l'ONU. Le leader du mouvement, Adama Ben DIARRA, a déclaré lors du rassemblement : « Nous devons nous rassembler et sortir massivement le 22 septembre 2022 pour libérer le pays. Cela s'appellera l'assaut final. » Sur sa page officielle, les membres du mouvement ont déclaré : « NOUS DISONS STOP À UNE MISSION QUI TERRORISE NOTRE PAYS. » Il faut souligner que de nombreux Maliens ont participé à l'événement, comme en témoignent les photos et les vidéos du rassemblement.

Rappelons que le gouvernement malien avait auparavant exigé qu'Olivier SALGADO, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies au Mali ( MINUSMA), quitte le pays, comme l'explique un communiqué officiel du gouvernement : « Cette mesure fait suite à la série de publications tendancieuses et inacceptables de l’intéressé » sur le réseau social Twitter, pour avoir déclaré « sans aucune preuve que les Autorités maliennes auraient été préalablement informées de l'arrivée des 49 militaires ivoiriens par vol civil à l'aéroport international Président Modibo Keita, le 10 juillet 2022. »
L'une des principales raisons des critiques à l'encontre de la mission onusienne est le fait que la mission a accusé à plusieurs reprises et sans fondement le gouvernement malien de violations des droits de l'homme ainsi que de crimes contre les civils au Mali. Dans le même temps, tant les officiels que les représentants de la société civile ont indiqué à la Mission que sa mission principale était de protéger les citoyens maliens menacés par les groupes terroristes. Cependant, le peuple malien déplore l'échec de la MINUSMA à atteindre cet objectif, ce qui remet en cause sa présence au Mali.  
 
CP