RDC : « Il n'y a pas d'élèves parmi les 200 jeunes délinquants du Lualaba transférés à Kaniama Kasese », (Marie-Louise Ekpoli)

Droits tiers

Des élèves et étudiants ne sont pas parmi les 200 jeunes délinquants de la province du Lualaba qui ont été transférés au Service National à Kaniama Kasese, à l'initiative de la gouverneure Fifi Masuka.

C'est Marie-Louise Ekpoli Lenti, haut cadre du Front des Indépendants pour la Démocratie Chrétienne (FIDEC) qui l'a affirmé ce jeudi 11 août 2022 au cours d'une conférence de presse tenue à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo.

Cette réaction fait suite aux déclarations de certaines organisations de la société civile du Lualaba, qui affirment que des élèves et étudiants ont été mélangés par erreur avec les jeunes délinquants transférés au Service National. 

« Vous pensez vraiment qu'un parent dont l'enfant attend les résultats de l'examen, et pendant 5 jours ou une semaine il ne le voit pas, vous pensez vraiment qu'il ne va pas chercher son enfant ? Ce sont les gens de mauvaise foi qui ont dit ça. Dire qu'il y a des étudiants, non c'est faux. Moi je viens de là (...). Il n'y a pas d'enfants (élèves ndlr), et pas non plus d'étudiants », a-t-elle rassuré. 

S'agissant des cas de perte en vies humaines signalés, Marie-Louise Ekpoli a fait savoir que le bilan fait état de 3 morts. Dans la foulée, elle a souligné que les enquêtes sont en cours pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Droits tiers

Poursuivant son intervention, Marie-Louise Ekpoli a déploré le fait que les gens ne parlent pas des réalisations de la gouverneure Fifi Masuka mais préfèrent s'attarder sur le dossier Kaniama qui, a-t-elle martelé, est une initiative qui concerne tout le pays, pas seulement le Lualaba. 

Parlant des élections de 2023, Marie-Louise Ekpoli a signifié que son parti va soutenir la candidature du président Tshisekedi. En outre, elle a indiqué que FIDEC va tout mettre en œuvre pour offrir au chef de l’État une majorité parlementaire confortable. 

Pour rappel, la gouverneure ad intérim du Lualaba, Fifi Masuka a remis, le 2 août dernier au service national de Kaniama Kasese, près de 200 jeunes délinquants communément appelés « kuluna » dont 6 filles, pour leur réinsertion sociale à l’école de métiers de Kaniama Kasese.

La gouverneure du Lualaba a indiqué qu'elle avait tenu à conscientiser et encourager les candidats interceptés par la police nationale congolaise. D’autres par contre, sont venus volontairement.

« La volonté du président de la République, Félix Tshisekedi est de vous aider à apprendre un métier, car sans une quelconque connaissance professionnelle nombreux sont ceux qui s’adonnent aux actes barbares, vol, escroquerie et autres. Allez étudier et revenez avec les connaissances pouvant nous aider à construire notre province, c’est la volonté de l’État congolais. Vous allez à l’école et non en prison», avait-elle déclaré.

D’après le commandant du Service National, le général-major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, les objectifs restent les mêmes, discipliner, former et réinsérer ces jeunes désœuvrés au sein de la société congolaise.

Jephté Kitsita