Kinshasa : Le nouveau Marché Central sera inauguré dans 14 mois (Godé Mpoy)

Droits tiers

À l'occasion de l’ouverture de la session parlementaire de septembre à l'assemblée provinciale de Kinshasa, le président de cet organe délibérant Godé Mpoy a évoqué dans son discours, le vendredi 30 septembre 2022, plusieurs questions liées à la situation socio-économique des habitants de la capitale congolaise 

Dans son adresse aux élus de la ville de Kinshasa, Godé Mpoy a commencé par saluer les efforts des autorités du pays, principalement le président de la République Félix Tshisekedi, dans l'engagement pour trouver une solution efficace et rapide à la pénurie des carburants qui a provoqué la hausse remarquable des prix de transport dans la capitale congolaise pendant plus d'une semaine. Une situation causée par la guerre russo-ukrainienne qui trouble la vie économique du monde entier. 

Abordant la question de la construction du marché central de Kinshasa « Zando » au cœur de l'inquiétude de la population Kinoise, fermé depuis plus de deux ans, le président de l'assemblé provinciale a reconnu qu'il y a encore beaucoup à faire mais au regard des réalisations, le marché sera inauguré avant la fin de 2023.
 
« C’est ici l’occasion pour moi, de rassurer les Kinoises et Kinois que leur nouveau marché central de Kinshasa en construction sera finalisé, réceptionné et inauguré avant la fin de l’année 2023, soit dans les 14 mois qui suivent. Cependant, au-delà de toutes les réalisations, j’admets sans fausse modestie qu’il en reste encore beaucoup à faire ; car, dit-on, Paris ne s’est pas fait en un seul jour. Une façon pour moi d’exhorter nos élus, que les grandes œuvres ont besoin de temps et de patience pour être réalisées», a-t-il rassuré. 

L'autre point au rendez-vous lors de cette première journée de la session parlementaire, est celui du budget de la ville province de Kinshasa pour l'exercice 2023 qui sera examiné et voté par les élus provinciaux. Godé Mpoy a rappelé que celui-ci étant le dernier virage de l’action de la mandature, son examen et son vote doit avoir lieu à temps et sans aucune précipitation. 

Par ailleurs, le président de l'assemblée provinciale a insisté sur le fait que le budget de la Ville de Kinshasa pour l'exercice 2023, tout comme le vote, doit répondre aux attentes de la population. 

Un budget, a-t-il précisé, à la hauteur des ambitions de la ville de Kinshasa, tenant compte des priorités définies du Gouvernement provincial et des attentes exprimées par la population pendant les vacances parlementaires. 

Christian Dimanyayi