Conflit Teke-Yaka : Mboso exhorte les gouverneurs de l'ex-Bandundu à militer pour le retour de la paix à Kwamouth

Droits tiers

Le président de l'Assemblée nationale Christophe Mboso N'kodia, a reçu ce lundi 03 octobre 2022, une délégation des gouverneurs, des élus provinciaux et chefs coutumiers de l'espace Grand Bandundu en rapport avec le conflit communautaire Teke-Yaka dans le territoire de Kwamouth.

Au cours de cet échange, le speaker de la chambre basse du parlement a exhorté la représentation de l'ex-Bandundu à militer pour le retour de la paix à Kwamouth.

« Que chacun de vous milite pour que la paix règne dans sa chefferie, qu'on revive la paix comme c'était auparavant sans discrimination. Recevez les étrangers, donnez-leur à manger et même la terre pour cultiver et non le pouvoir coutumier », a indiqué Christophe Mboso.

De son côté, la gouverneure de la province de Maï-Ndombe a fait savoir que les criminels ayant mis Kwamouth à feu et à sang seront mis à la disposition de la justice.

« Nous avons tenu cette réunion pendant que l’armée est en train d’instaurer la paix dans ce territoire, car après la paix viendra la réconciliation. C’est la raison de la tenue de cette rencontre qui a réuni chefs coutumiers, députés, et chefs des exécutifs autour du président de l’Assemblée nationale. Les criminels ayant mis Kwamouth à feu et à sang seront mis à la disposition de la justice et répondront de leur forfaiture », a souligné Rita Bola.

Pour sa part, le gouverneur Jean-Marie Peti-Peti du Kwango, a estimé que la délégation est allée rendre compte des pourparlers qu’ils ont eus au ministère de l'intérieur au sujet dudit conflit.

Signalons que cette réunion a connu la participation de Jean-Marie Peti-Peti, Willy Itshundala et Mme Rita Bola, respectivement gouverneurs du Kwango, du Kwilu et de Maï-Ndombe ; des présidents des assemblées provinciales de trois provinces, les députés provinciaux, les députés nationaux ressortissants de cette partie du pays, ainsi que les chefs coutumiers et certains notables du Grand Bandundu. 

Roberto Tshahe