Insécurité dans l’Est : La Chine appelle l'ONU à lever « l'embargo sur les armes » contre la RDC

Droits tiers

A l’occasion de l’examen du dernier rapport du secrétaire général de l’ONU sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, la Chine à travers son représentant permanent adjoint aux Nations unies, DAI Bing, a appelé à la levée de l’embargo sur les armes qui pèse sur la RDC depuis plusieurs années.

Selon l’ambassade de Chine à Kinshasa qui l’a rapporté dans un communiqué le dimanche 2 octobre 2022, DAI Bing estime que le conseil de sécurité devrait répondre positivement à la demande du gouvernement congolais.

« DAI Bing a estimé que le Conseil devrait répondre de manière positive à la demande du gouvernement congolais de lever l’embargo sur les armes », lit-on dans ledit communiqué.

Selon le même communiqué, DAI Bing a également appelé la MONUSCO à s’adapter aux attentes du gouvernement congolais et de la population.

« M. DAI souhaite que la MONUSCO s’adapte à la situation et aux attentes du gouvernement congolais et de la population congolaise », a déclaré le diplomate chinois.

Et d’ajouter : « La Chine soutient la MONUSCO à renforcer ses échanges avec le gouvernement congolais afin d’effectuer son plan de transition de manière stable, ordonnée et responsable ».

D’après la même source, DAI Bing a appelé les groupes armés actifs à l’Est de la RDC, dont le M23, à déposer les armes immédiatement.

« La Chine exprime son appui au gouvernement congolais et exhorte les groupes armés à l’Est de la RDC à déposer les armes immédiatement(…). M. DAI a indiqué que des groupes armés tels que le M23 ont causé un grand nombre de victimes et des millions de personnes déplacées ».

L’Empire du Milieu, à travers son représentant permanent adjoint à l’ONU entend « soutenir la RDC dans ses options militaires luttant contre les activités violentes, menées en collaboration avec la MONUSCO et des pays régionaux ».

Bienfait Luganywa