Présence présumée des rwandais au Sud-Ubangi : le gouverneur Mabenze appelle la population au calme et à la vigilance

Photo 7SUR7.CD

Des habitants du Sud-Ubangi redoutent une présence présumée des rwandais dans leur province notamment dans le territoire de Libenge et la ville de Zongo, deux entités congolaises frontalières de la République Centrafricaine.

Il y a peu, des troupes rwandaises sont arrivées à Bangui, ville-capitale de la République Centrafricaine dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA). Du coup, certains habitants du Sud-Ubangi émettent des craintes face à leur présence dans ce pays voisin de la République démocratique du Congo et dénoncent, tout de même, une présence présumée de certains rwandais dans la région. 

Dans un entretien à 7SUR7.CD, le vendredi 29 septembre dernier, le gouverneur Jean-Claude Mabenze Gbey Benz, qui dit ne pas confirmer ou encore infirmer la présence présumée des rwandais qui ne cesse de défrayer la chronique dans sa juridiction, appelle la population du Sud-Ubangi au calme et à la vigilance. Il précise que toutes les dispositions ont été prises pour sécuriser les frontières.

« Les troupes rwandaises ont été invitées par un État souverain [République Centrafricaine, Ndlr] nous n'avons pas à interférer dans les affaires d'un autre État. En ce qui concerne la sécurité à nos frontières, je crois que tout est fait pour que nos citoyens vivent dans la quiétude. Les informations sont encore à vérifier. J'en appelle à la vigilance et à l'éveil pour que tout le monde soit conscient que la sécurité est une affaire collective. Ce n'est pas seulement une affaire des forces de l'ordre ni de sécurité. C'est l'affaire de nous tous »,  a confié le chef de l'exécutif provincial du Sud-Ubangi, Jean-Claude Mabenze Gbey Benz.

La province du Sud-Ubangi partage ses frontières avec la République Centrafricaine. Cependant, avec l'arrivée des troupes rwandaises à Bangui pour le compte de la MINUSCA, de nombreux Sud-Ubangiens ont peur d'éventuelles incursions des rwandais dans leur province et alertent les autorités à prendre des dispositions qui s'imposent pour sécuriser la frontière congolo-centrafricaine afin d'éviter des menaces sécuritaires. 

C'est ainsi que le gouverneur Jean-Claude Mabenze Gbey Benz est sorti de son silence pour rassurer que toutes les dispositions ont été prises pour sécuriser la population et ses biens.

César Augustin Mokano Zawa, à Gemena