RDC : 3 ADF tués par l'armée dans l'Est

Photo 7SUR7.CD

Trois rebelles ADF ont été tués par les Forces Armées de la République démocratique du Congo lors d'un accrochage signalé dans la soirée de dimanche 02 octobre dernier sur le pont Kota Okola, autour de la rivière Samboko à la limite entre le Nord-Kivu et l'Ituri dans l'Est du pays.

Le capitaine Antony Mualushayi, porte-parole de l'armée dans la région de Beni qui donne l'information à la presse locale ce lundi, souligne que les fouilles continuent dans la forêt pour repousser les rebelles.

« L'armée régulière a réussi à neutraliser 3 terroristes ADF/MTM et récupéré 2 armes de guerre de type AK47. Les FARDC qui ont pris l'ascendant sur ces terroristes, continuent l'opération de fouille de cette zone jusque le matin de ce lundi 03 octobre pour mettre hors d'état de nuire ces djihadistes et assurer la  sécurité à notre population », renseigne le porte-parole dans une note transmise 7SUR7.CD.

Pendant ce temps, plusieurs sources à Beni rapportent le décès d'une dizaine de civils dans une incursion des rebelles ADF dans la région d'Oïcha, chef-lieu du territoire de Beni.

Les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri restent confrontées à des violences armées sans précédent en dépit de l'état de siège instauré en mai 2021 pour y mettre un terme. Les opérations militaires ont été lancées, mais les rebelles tuent les civils par représailles et le nombre de civils tués ne cesse de s'accroître.

Glody Murhabazi, à Goma