Léopards : "Il n'y a pas de joueur indispensable en sélection", (Desarbre)

Droits tiers

Pour sa première conférence de presse depuis son arrivée à la tête de l'équipe nationale de la RDC, le sélectionneur des Léopards a évoqué plusieurs sujets autour de l'équipe nationale, ce vendredi 21 octobre 2022 à Kinshasa.

Celui qui occupe désormais les rôles de sélectionneur et manager de l'équipe nationale en même temps, précise que c'est lui qui a demandé cette double casquette afin d'avoir beaucoup plus de pouvoir sur l'équipe pour décider sur les choses à réaliser, pour la réussite de son projet de 3 à 4 ans avec la RDC.

"C'est moi qui décide, et personne d'autres ne va le faire à ma place, mais j'écoute mon entourage... J'ai demandé ces rôles pour nommer moi-même mes adjoints, mes collaborateurs et évidemment avoir le contrôle sur le groupe à 100%. Je vais faire des choix forts et je vais les assumer au cas où ça ne marcherait pas, c'est comme ça notre travail. D'où, mon rôle de sélectionner - manager, puisque je veux décider sur tout ce qui sera en mon pouvoir", a-t-il confié à la presse invitée à l'occasion.

À en croire Desarbre, une évaluation a été faite depuis qu'il a pris les commandes de la sélection, qui a été suivie par un audit dans toute l'organisation de l'équipe nationale.

L'idée est de rendre "très professionnel" l'environnement autour de la sélection, en y mettant tous les conforts possibles pour que les joueurs se sentent à l'aise comme dans leurs clubs respectifs, afin d'éviter toutes excuses et produire des résultats.

"Avec le potentiel qu'il y a en RDC, c'est quand-même incroyable de constater que depuis 1974 le pays n'a plus gagné un titre majeur après les deux CHAN avec les équipes locales. La RDC a vraiment les arguments pour rivaliser avec des équipes comme la Côte d'Ivoire ou le Maroc, il suffirait juste de faire un peu différemment. Mes prédécesseurs ont laissé un travail magnifique, il faudrait prendre et continuer", poursuit-il.

S'agissant de cas des joueurs qui hésitent à venir porter le maillot de la RDC ou qui ne sont pas clairs sur leurs situations avec la sélection, le technicien français est clair sur ce sujet.

"Personne n'est indispensable en sélection, aucun joueur ne l'est et tous les savent. J'ai parlé avec eux et même certains cadres qui n'étaient pas lors du dernier stage. On veut des joueurs qui viennent jouer avec amour de la patrie, ceux qui prennent directement leur vol pour la sélection après un match de championnat. Le statut de star, en sélection il faut l'oublier, tout le monde est égal et il faut se donner à fond pour gagner ensemble", a-t-il martelé.

Le patron du Staff technique de l'équipe nationale révèle qu'il travaille avec Otis Ngoma, sélectionneur de l'équipe locale, et a placé ses adjoints partout pour suivre les joueurs en championnat au niveau local, aussi les binationaux en Europe.

Signalons par ailleurs que son équipe a repéré 88 joueurs sur qui il va compter et suivre de près chaque week-end. 

Gede Luiz Kupa