RDC : Nicolas Kazadi lance l'atelier sur la production, le traitement et la publication des statistiques économiques 

Droits tiers

En sa qualité de ministre ad intérim de l'économie nationale, Nicolas Kazadi a donné le go, ce mardi 22 novembre 2022 à l'hôtel du Gouvernement, de l'atelier sur le renforcement du dispositif de production, traitement et publication des données statistiques. 

Ces travaux de 3 jours réunissent notamment les agents et cadres de son ministère, les délégués des structures publiques (DGI, DGDA, l’INS ou encore la BCC, etc.), des opérateurs économiques membres de la FEC, la COPEMECO et la FENAPEC, ainsi que des partenaires techniques et financiers avec en première ligne le PNUD et le PAM.

L'objectif est de trouver les voies et moyens permettant de doter le ministère de l'économie nationale d’un dispositif efficace de production des statistiques économiques fiables et pertinentes appelées à devenir la référence nationale et internationale en la matière en RDC.

"J'ose espérer qu’un dialogue franc et sincère se nouera entre l’administration de mon ministère et les opérateurs économiques. J’attends au terme de cet atelier que ces derniers soient plus proactifs et qu’ils intériorisent leur obligation de livrer ces informations qui permettent aux agents et cadres de mon ministère de bien exercer leur tâches de collecte, de traitement, d’analyse et de publication des statistiques économiques. Le cadre légal de cette attribution du ministère devrait être revu pour être amélioré", a affirmé le ministre a.i de l'économie nationale dans son discours. 
 

Droits tiers

S'adressant aux agents et cadres de son ministère, N. Kazadi dit compter sur leur assiduité pour l’atteinte des objectifs de cet atelier. 

"Un challenge se présente à vous pendant et après cet atelier, celui de doter votre administration d’un dispositif performant de production des statistiques économiques. Sous la coordination du secrétariat général, vous allez devenir l’épicentre des données économiques du pays et du reste du monde pour le gouvernement, les opérateurs économiques, le monde scientifique et le public, et ce dans le cadre de vos attributions. Je vous exhorte donc à œuvrer dans vos directions et divisions respectives pour l’atteinte des objectifs de cet atelier mais surtout pour un nouveau printemps des statistiques économiques en RDC" , a-t-il souligné. 

Et de marteler : "J’attends de toutes les directions qu’elles me fassent sous l’égide du secrétaire général et de mon cabinet des propositions concrètes pour améliorer qualitativement le travail de production statistique (...). Nous sommes donc au début d’un  processus qui doit inexorablement amener des réformes et nous rendre plus efficaces dans la maîtrise de la réalité économique et dans la prise des décisions".  

Plusieurs sujets sont au menu de ces travaux. Il s'agit notamment de la question des dispositions légales et réglementaires ainsi que de l'état des lieux du dispositif de production statistique au sein du ministère de l'économie.  

Christel Insiwe