Agression rwandaise : Le mini-sommet de Luanda donne 2 jours au M23 pour cesser les attaques contre les FARDC et se retirer des zones qu'il occupe 

Droits tiers

À l'invitation de João Manuel Gonçalves Lourenço, président de la République d'Angola, champion de l'Union Africaine pour la Paix et la Réconciliation en Afrique et Médiateur désigné pour maintenir le dialogue entre la RDC et le Rwanda, un Mini-Sommet sur la Paix et la Sécurité à l'Est de la République démocratique du Congo s'est tenu le 23 novembre 2022, à Luanda, en République d'Angola.

À l'issue de ce Sommet, les chefs d'États ont décidé de la cessation des hostilités en général, et en particulier des attaques du M23 contre les FARDC et la MONUSCO à compter de ce vendredi, 25 novembre 2022 à 18h00.

Ils ont également décidé de la poursuite du déploiement intégral de la Force Regionale de PEAC.

« Intervention de la Force Régionale contre les M23, conformément aux prescrits du Processus de Nairobi et au rapport de la réunion des Chefs d'Etat-Major de la CAE, qui s'est tenue à Bujumbura, le 8 novembre 2022, en cas de refus du M23 de cesser les hostilités et de se retirer des territoires occupés », lit-on dans le communiqué final.

En outre, le mini-sommet de Luada a exigé le retrait du M23 des zones occupées et son repli dans ses positions initiales, conformément aux conclusions de la Réunion extraordinaire des chefs d'Etat-Major Généraux des Forces Armées de l'EAC du 8 novembre 2022, tenue à Bujumbura, République du Burundi, sous le contrôle de la Force Régionale et du Mécanisme ad hoc en collaboration avec la MONUSCO.

Ont participé à ce mini-sommet, Evariste Ndayishimiye, président de la République du Burundi er président en exercice de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE), Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République démocratique du Congo, Vincent Biruta, ministre des Affaires Etrangères et Coopération Internationale de la République du Rwanda, représentant de Paul Kagame et Uhuru Muigai Kenyatta, ancien président de la République du Kenya et Facilitateur désigné par la CAE pour la mise en œuvre du processus de paix de Nairobi. 

Jephté Kitsita