RDC : L’Assemblée Nationale rejette la proposition de loi sur la transplantation d'organes, tissus ou cellules du corps humain

Droits tiers

Les députés nationaux ont, au cours d'une séance plénière organisée ce mercredi 23 novembre 2022, rejeté la proposition de loi relative à la transplantation d'organes, tissus ou cellules du corps humain.

Selon les élus du peuple, cette loi est inopportune parce que la République démocratique du Congo n'est pas prête à l'adopter par manque des structures sanitaires sérieuses, mais aussi par risque que cette pratique serve de commerce pour d'autres.

En outre, certains élus pensent que le besoin de cette pratique n'est pas généralement exprimé à travers le pays, et que cette loi serait un danger permanent pour l'avenir. 

Par ailleurs, la commission sociale et culturelle de l'Assemblée nationale, qui a travaillé pour l'examen de cette loi initiée par le sénateur Kahumba Lufunda, pense que celle-ci vise une solution durable aux demandes des patients et de leurs familles.

« La présente loi vise à trouver une solution durable aux demandes des patients et de leurs familles, ainsi qu'à offrir aux praticiens du domaine de la santé un cadre légal conforme aux règles déontologiques », a déclaré un des membres de la commission sociale et culturelle qui a pris la parole au cours de la plénière.

Et de poursuivre : « Elle met un accent particulier sur la prise en compte, dans toute démarche, des avis mis par diverses instances, parmi lesquelles le ministère en charge de la santé publique, le comité national de bioéthique et le comité national de transplantation ».

Signalons que cette proposition de loi a été rejetée après une opposition manifestée par la majorité des députés nationaux.

Roberto Tshahe