Maniema : Des miliciens fouettent atrocement les femmes qui portent des habits "courts" à Kabambare

Photo : Droit tiers

Des miliciens fouettent atrocement des femmes pour le port des habits qu'ils jugent « courts » notamment des mini-jupes dans territoire de Kabambare, au sud de la province du Maniema.

Dans plusieurs vidéos amateurs qui circulent ces derniers jours sur les réseaux sociaux, l'on voit des hommes armés qui torturent notamment les femmes qui s'habilleraient d'un style vestimentaire  « non décent ».

Ces vidéos ont provoqué des réactions et indignations dont celles du gouverneur ad interim Afani Idrissa Mangala par le biais de son porte-parole.

L'autorité provinciale, sans citer le nom de la milice auteur de ces exactions, condamne cette pratique et appelle à l'implication du gouvernement central pour que toutes les milices armées actives en province du Maniema soient démobilisées.

« Le gouverneur s'inquiète de cette souffrance ignoble que subissent les femmes du sud-Maniema pour motif d'avoir porté des habits courts ou de jupes courtes », a regretté Maître Maxime Kaseya Mayaliwa, porte-parole du gouverneur ad interim du Maniema.

Dans la foulée, le Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (PDDRC-S) appelle des groupes armés au respect des droits humains.

Pour rappel, l'absence de l'autorité de l'Etat se fait sentir à Kabambare où plusieurs milices ne font que commettre leurs exactions sur des populations civiles.

Morisho Tambwe, à Kindu