Mukwege critique la force régionale déployée dans l'Est de la RDC : "Il n'y a jamais un État qui peut protéger un autre"

Photo : Glody Murhabazi

Le docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, a de nouveau commenté la situation sécuritaire dans l'Est de la République Démocratique du Congo.

Dans une adresse à la presse ce dimanche 22 janvier 2023 après une conférence avec des milliers de jeunes chrétiens dans la ville de Bukavu, il a estimé que le pays a une jeunesse capable de protéger ses frontières et sécuriser la population et ses biens.

Dans la foulée, l'homme qui est appelé à se présenter aux élections prévues en fin d'année, a vigoureusement critiqué le déploiement de la force régionale dans l'est du pays. Il souligne qu'aucun pays ne peut protéger un autre.

« Être protégé par les gens qui nous entourent ce n'est pas une fierté, j'aurais bien souhaité que ça soit des jeunes congolais qui me protègent. Il n'y a jamais un État qui peut protéger un autre, la seule solution c'est tout simplement nous sommes obligés de reconstruire un système de défense, c'est à dire la police, l'armée et les services de renseignement. On doit refaire tout ce système pour que la protection des congolais soit faite par des congolais », a-t-il déclaré.

Le docteur Denis Mukwege appelle ainsi les jeunes congolais à dénoncer tout mal et à être des acteurs de changement.

Il sied de rappeler que plusieurs forces étrangères sont présentes en RDC dans le cadre de l'accord de Nairobi pour rétablir la paix dans l'Est du pays.

Déogratias Cubaka, à Bukavu