Présidentielle 2023 : "J'ai entendu les appels, je suis conscient du problème et ensemble, nous pouvons le résoudre", (Dr Mukwege)

Photo 7SUR7.CD

Le prix Nobel de la paix 2018, docteur Denis Mukwege, appelle la population congolaise à s'organiser pour empêcher toute fraude aux prochaines élections qui pointent à l'horizon en République Démocratique du Congo.

Face aux multiples appels l'invitant à présenter sa candidature à la présidentielle de 2023, il affirme les avoir entendu et se dit conscient que s'il travaille avec toute la population congolaise, les solutions aux problèmes du pays existent.

« Quant aux appels que je reçois, j'ai entendu, je suis conscient du problème et je sais qu'ensemble nous pouvons résoudre les questions qui se posent en République Démocratique du Congo. Il y a des solutions, mais c'est très important que ça soit la base qui s'organise, puisque lorsque la base s'organise, même s'il y a des fraudes qui sont organisées à tous les niveaux, on ne peut pas empêcher la base, qui a le droit constitutionnel, de réclamer ses droits. Mais si la base ne s'organise pas c'est à dire nous serons encore victime de ce que nous avions été en 2018, et ça moi je n'accepte pas. Je pense que le changement doit venir de la base, c'est ce que j'appelle révolution démocratique », a-t-il déclaré répondant à une question de 7SUR7.CD après une conférence avec la jeunesse de la 8ème CEPAC Sayuni à Kadutu dans la ville de Bukavu, ce dimanche 22 janvier 2023.

Dans la foulée, Denis Mukwege appelle « tout le monde « à aller voter massivement.

« On va voter massivement, on va s'assurer que nos votes ont été respectés et que celui qui pourra être proclamé, c'est bien la personne que la base a réclamé. Et pour cela, il faut l'engagement de la jeunesse », a-t-il martelé.

Par ailleurs, il dénonce « le système de prédation » dans lequel se trouve le pays depuis maintenant plus de 60 ans et appelle à une révolution démocratique pour amener les candidats de la population au pouvoir.

Le docteur Denis Mukwege invite les jeunes congolais à refuser les antivaleurs, à réclamer leurs droits, à se cultiver, à maîtriser les lois du pays, à utiliser leurs dons et à voter pour des personnes qui peuvent répondre à leurs aspirations.

Par ailleurs, des milliers de jeunes réunis ce dimanche à l'Eglise 8ème CEPAC Sayuni ont également appelé Denis Mukwege à présenter sa candidature à la présidentielle de 2023.

Il sied de signaler que cette conférence a été organisée sous le thème : « rôle de la jeunesse chrétienne dans la gestion d'une nation en péril ».

Déogratias Cubaka, à Bukavu